31/10/2004

Que dire ?

Les voies du Seigneur sont pénétrables

 

En Italie, la police a arrêté un prêtre qui demandait à des prostituées de s'habiller en bonnes soeurs. C'est en effectuant une descente dans une maison de passe que les carabiniers ont interpellé l'homme. Intrigués par des habits de religieuses découverts dans un vestiaire de l'établissement, les policiers ont interrogé la propriétaire qui a révélé le vice de son client.

Ne retenant pour l'instant aucune charge contre lui, les officiers de la brigade des moeurs l'ont relâché et se sont refusés à communiquer son identité. Un porte-parole de la police a confié à la presse, très excitée par l'affaire, que le prêtre serait interrogé ultérieurement, se bornant à révéler qu'il officiait dans la ville de Parme.


Voilà une bonne idée ! ! !

Le "Toutoubus", toiletteur ambulant pour chiens
 

Photo
 

Baptisé "Toutoubus", un car reconverti en salon de toilettage pour chiens, sillonne avec succès une dizaine de villages dans l'Hérault, à la rencontre de clients ravis de s'épargner de longs déplacements pour pomponner leur compagnon favori.

Repeint aux couleurs du dalmatien - taches noires sur fond blanc - l'insolite véhicule ne passe pas inaperçu au milieu du marché de Castelnau-le-Lez. A l'intérieur, les poils canins volettent, dans le ronronnement du séchoir et le cliquetis des ciseaux.

Photo
 

"J'ai toujours eu envie d'ouvrir un salon de toilettage. Mais dans une petite commune, cela ne me paraissait pas rentable. C'est comme ça que j'ai eu l'idée de lancer le +Toutoubus+", explique à l'AFP Francis Villanueva, son jeune concepteur, âgé de 25 ans.

Employé dans un labo de photographie, ce petit homme mince au visage rieur, a soudainement décidé, il y a plus d'un an, de se dédier exclusivement à son "amour des chiens".

Sa formation de toiletteur accomplie, il achète pour 10.000 euros un ancien bus scolaire affichant 790.000 kilomètres au compteur, et passe le permis poids-lourds.

Pendant plusieurs mois, week-end et temps libre sont consacrés à la rénovation du vieil autocar, où les fauteuils usés cèdent la place à un équipement complet de toilettage.

En seulement cinq mois, le patron du "Toutoubus" s'est constitué un carnet d'adresse imposant qui lui assure un chiffre d'affaires mensuel de 2.000 euros. Caniches, shitzus, labradors ou épagneuls: plus de 200 chiens se sont déjà succédé sur la table du toiletteur ambulant.

"Ce n'est pas la même ambiance que dans un salon. Il y a ce côté chaleureux et humain du marché. Les clients sont plus souriants ici", observe le nouveau chef d'entreprise, qui propose aussi une photo souvenir et vend toutes sortes de produits dérivés - des os en plastique aux sachets de croquettes en passant par les laisses, muselières ou gamelles.

Ses deux yorkshires dans les bras, Patricia Arnoux-Calventus, une infirmière de 53 ans, les couve de baisers, avant de les abandonner entre les mains du toiletteur. "Avant, j'étais obligée de les emmener en voiture à Montpellier. C'était une galère pour trouver une place. Et quand le salon n'était pas prêt, il fallait les promener en attendant", raconte-t-elle.

Mais la meilleur publicité du "Toutoubus" n'est autre que Timou, le propre chien de Francis Villanueva, un impeccable caniche blanc de deux ans arborant une coupe digne d'un concours de beauté, et sagement installé à l'arrière.

Après l'avoir aperçu par la fenêtre, une dame retraitée et future cliente n'a pas hésité à gravir le marchepied de l'autocar pour y réclamer un chiot du même type.

30/10/2004

Les Japonais peuvent voir le monde à travers les yeux de le

Les Japonais peuvent voir le monde à travers les yeux de leurs chiens




Un chien avec collier équipé d'un appareil photo numérique.


 

Les propriétaires de chiens au Japon peuvent désormais voir le monde à travers les yeux de leur animal favori grâce à un appareil photo numérique attaché à son collier.

Le fabricant de jouets Tomy Co. Ltd. a lancé vendredi cet appareil photo qui pèse 38 grammes et qui coûte 9.240 yen (68 euros). La prise de vue se fait par télécommande en temps réel, ou par programmation par intervalles allant de une minute à une heure. L'appareil peut prendre jusqu'à 90 photos de 350.000 pixels.

"Vous pouvez vérifier où se trouve votre chien bien-aimé, ou bien ce qu'il regarde, lorsque vous ètes absent de chez vous", a expliqué la compagnie dans un communiqué.

Elle n'a pas prévu pour l'instant d'exporter ce gadget



Drôle de planète

Quand une quinquagénaire joue les "Boucles d'or"

 

Une Américaine, partie pendant deux semaines en vacances en Grèce, a eu la surprise en rentrant chez elle de trouver les lumières allumées. Une quinquagénaire s'y était installée. Elle avait même repeint une pièce, retiré la moquette et accroché aux murs ses propres photographies.

La police du comté de Douglas ne s'explique toujours pas pourquoi Beverly Valentine, 54 ans, a fait effraction dans ce ranch de la banlieue d'Atlanta et s'est comportée comme s'il lui appartenait. "En 28 ans, je n'ai rien vu d'aussi étrange", a confié Stan Copeland, l'adjoint du shérif.

La squatteuse, qui avait emménagé avec son petit chien, avait fait établir les factures d'électricité à son nom. Elle avait apporté une machine à laver et sécher le linge.

La véritable propriétaire, Beverly Mitchell, vit seule. Lorsqu'elle est rentrée de vacances et qu'elle a vu de la lumière et une voiture garée dans l'allée, elle a appelé la police. Les policiers sont entrés dans la maison, où ils ont trouvé Beverly Valentine. Cette dernière a affirmé qu'elle louait le ranch, avant de reconnaître qu'elle y était entrée en forçant une porte.

Dans sa voiture, les policiers ont retrouvé des bijoux de Beverly Mitchell estimés à 23.000 dollars (18.000 euros) ainsi qu'un pistolet. Lors de son arrestation, Beverly Valentine portait des vêtements de la propriétaire de la maison.

Elle a été inculpée de cambriolage et risque de un à 20 ans de prison


29/10/2004

Ben Affleck dans une mauvaise passe

Affleck dans une mauvaise passe
 

La carrière de Ben Affleck piétine. Tous les films qu’il a tournés depuis trois ans ne cassent rien et son avenir cinématographique est derrière lui, dit-on. Son dernier film, Surviving Christmas, ne fait pas recette et pourtant, on misait beaucoup sur ça après les flops de Gigli et Jersey Girl.

Si les médias suivent ses amours, ça n'attire pas les foules dans les salles. Pendant sa vie commune avec Jennifer Lopez, il défrayait les manchettes cinq fois par semaine et c’est peut-être ça le problème. Le public s’est lassé. Et puis, pour remplir les salles, rien de mieux qu'un bon film!

Si Affleck fréquente maintenant Jennifer Garner, l’été dernier, il accompagnait souvent la fille de John Kerry et il ne se gêne nullement pour affirmer qu'il aimerait bien, un jour, se présenter aux élections.

Pourquoi pas? Arnold Schwarzernneger fait un bon gouverneur, en Californie et pourtant, il n’était pas le meilleur acteur.

Lors d’une entrevue accordée à un magazine américain, Affleck semblait ennuyé par son soudain manque de popularité et pourtant, outre le fait qu’il doive travailler très fort pour refire sa crédibilité, il n’a pas à se plaindre. Il est riche et peut voir venir. Il n'est pas rare que les artistes connaissent des périodes creuses, même Tom Hanks a déjà mangé les pissenlits par la racine sans trop se plaindre.

Affleck a gagné un Oscar au tout début de sa carrière et ce n'est pas nécessairement bon. Si un Oscar ouvre les portes, il élève aussi les attentes. Le talent c'est une chose, mais il ne faut jamais cesser de travailler.

Il est beau, bourré de talent, jeune et intelligent. Il doit faire confiance à son gérant et son instinct et choisir les bons rôles et tout ira mieux. Il doit aussi apprendre à ne pas médiatiser ses amours et à vivre un peu plus sobrement. Avec le temps, il apprend à se connaître.
http://planete.qc.ca

A tous les gouts...mais !

Le sexe au parfum

 

En Thaïlande, une nouvelle gamme de préservatifs parfumés ne semble pas du goût de tous. Ce ne sont pas les parfums qui ont ému certaines âmes rétrogrades mais le fait que les adolescents soient la cible publicitaire du produit. Au citron, au cola ou aux fruits des bois, ils n'ont que l'embarras du choix. Or, d'après un universitaire, c'est là une incitation à la décadence faite à la jeunesse du pays.

Les fabriquants de ces préservatifs parfumés ont opposé de vigoureuses dénégations, reconnaissant certes un coup marketing mais pour la bonne cause. Mieux vaut inciter les jeunes à se protéger plutôt qu'à entreprendre des rapports sexuels à risque, a expliqué un porte-parole de la compagnie. Le marché du préservatif a engendré l'année dernière en Thaïlande plus de 20 millions d'Euros de bénéfices.


Ah les remords.....

Norvège: rongé par le remord, le fraudeur paie sa note d'hôtel 24 ans après
 

Photo
 

Un Norvégien qui s'était esquivé au moment de payer sa note d'hôtel a, sous l'effet des remords, fait amende honorable 24 ans après les faits.

L'hôtel Clarion de Kristiansand, au sud de la Norvège, a reçu récemment une lettre anonyme et un billet de 500 couronnes (61 euros) à titre de dédommagemment pour la nuitée, les boissons et la nourriture non-payées en 1980.

"L'auteur y explique qu'en raison de son style de vie à l'époque, il était parti sans payer", a déclaré Kay Johnsen, le directeur de l'établissement. "Il y explique aussi que son mode de vie n'est aujourd'hui plus le même et qu'après de longues années de remords, il tenait à s'acquitter de sa dette et à présenter ses excuses. Nous les avons acceptées".

L'hôtel a annoncé qu'il allait reverser l'argent à l'Armée du Salut.

28/10/2004

HI.HI.HI.........

Gogodancers rhabillés ....

En Belgique, des centaines de femmes qui assistaient à un spectacle de chippendales ont sifflé la troupe, furieuses de ne pouvoir apercevoir que la tête des strip-teaseurs. Les organisateurs ont reconnu avoir commis une erreur en installant une scène haute de seulement quelques centimètres. Ce sont donc près de 500 femmes déchaînées qui ont obligé les danseurs à regagner leurs loges sous les sifflets et les lazzis.

Des spectatrices ont expliqué à la presse locale qu'elles étaient furieuses de ne pas avoir vu ce pour quoi elles avaient payé. L'une d'entre elles a ainsi confié : "Je ne peux même pas affirmer si ils étaient nus ou non". En effet, seul le premier rang a pu se rincer l'oeil. Conscients de leur erreur, les organisateurs ont décidé d'offrir aux mécontentes des billets gratuits pour d'autres spectacles où c'est promis, ces dames ne seront pas déçues !