30/11/2004

Noël sur la Tour Eiffel ! ! !

Grue géante pour hisser une patinoire de Noël sur la Tour Eiffel 




 

 

Dix tonnes de pièces détachées destinées à construire une éphémère patinoire de Noël sur la Tour Eiffel, ont été hissées dans la nuit de lundi à mardi, par une grue géante, au premier étage du plus célèbre monument parisien.

D'une portée de 80 mètres, l'engin noir et blanc avait été stationné entre les quatre piliers, pour acheminer les caisses par le trou central du premier étage, à 57 mètres d'altitude. Un périmètre de sécurité avait été mis en place et la Tour a continué, comme à son habitude, à accueillir ses visiteurs (plus de 6 millions par an).

De 200 mètres carrés de surface, la patinoire sera ouverte au public le 10 décembre. La veille, elle aura été étrennée par Sarah Abitbol et Stéphane Bernadis, vice-champions du monde et vice-champions d'Europe. Gratuit pour les visiteurs, le plan de glace restera en place jusqu'au 23 janvier.

Mardi, devait commencer le montage du plancher servant de base à la patinoire. Celle-ci est constituée de 5.000 mètres de tubes en aluminium dans lesquels circulera l'eau glycolée transmettant le froid.

Le "tapis glacier" devait être posé les 30 novembre et 1er décembre, puis raccordé à deux groupes frigorifiques.

Le 2 décembre, a précisé la SNTE, société d'exploitation de la Tour (la bâtiment et son terrain appartenant à la mairie de Paris), une première couche de glace sera réalisée. Sur cette strate, seront posés cent "projecteurs à leds" qui éclaireront la glace de l'intérieur. Ces puissants projecteurs ne chauffent quasiment pas, consomment peu d'énergie et peuvent restituer 16 millions de couleurs. Une deuxième couche de glace sera ensuite formée.

La surface sera protégée par des barrières en bois. Il faudra ensuite trois à quatre jours, pour obtenir une épaisseur glacée de 15 centimètres.

La patinoire haut perchée pourra accueillir jusqu'à 80 personnes en même temps. Elle sera ouverte comme la Tour de 9H30 à 23H00. En 1969, la Tour avait déjà accueilli un plan de glace, qu'avait inauguré l'ours du cirque de Moscou.


Encore un endroit sinistré...

Invasion de criquets pèlerins aux Canaries..

 

Deux millions de criquets pèlerins en provenance d'Afrique de l'Ouest ont envahi hier l'île de Fuerteventura, dans l'archipel espagnol des Canaries. Selon le directeur de l'Agriculture du gouvernement régional canarien, Antonio Ortega, un vent chaud du sud-est a poussé vers les Canaries les insectes de grosse taille et de couleur rouge, dont il a estimé le nombre à "environ deux millions".           

Dans le courant de l'après-midi, les insectes se sont répandus vers le centre et le sud de l'île et d'autres arrivées n'étaient pas exclues selon les autorités locales. Le ciel, les rues, les plages et les cultures environnantes sont devenues "rouges" d'insectes. Les touristes, d'abord incrédules, ont déserté les plages, pour se barricader dans leurs hôtels. Des dizaines de milliers de criquets pèlerins dévoraient les palmiers et les jardins des complexes touristiques du nord de l'île.              

Cette nouvelle nuée de criquets a fait irruption alors que les autorités locales venaient de déclarer "sous contrôle" une première invasion qui avait débuté jeudi et déclenché une procédure d'état d'alerte. Pendant le week-end, une dégradation des conditions météorologiques et une campagne de fumigation avaient tué la plupart des milliers de criquets de la première vague qui avait échoué à Fuerteventura et sur l'île de Lanzarote. Environ 2% des cultures de Fuerteventura auraient été touchés par cette première nuée.              

Mais hier matin, le vent a de nouveau tourné au sud-est, en provenance des côtes africaines, transportant dans ses courants d'air chauds un nouveau nuage de criquets bien plus important que le premier. M. Ortega a ajouté que les autorités n'allaient pas procéder à de nouvelles fumigations, en raison des risques écologiques et sanitaires qu'elles comportent. Il a indiqué que les criquets pèlerins présents sur les plages du nord de l'île étaient en train d'y pondre leurs oeufs.  


Carnet rose...

Julia Roberts vient d'accoucher....
 

L'actrice qui se trouvait à l'hôpital pour un accouchement prévu en janvier a vécu l'événement un peu plus tôt que prévu.

Julia Roberts a accouché dimanche matin de ses jumeaux, un garçon et une fille, dans un hôpital californien d'après son agent Marcy Engelman. Aucun autre détail n'a filtré à part que toute la petite famille se porte "très bien".

L'actrice était à l'hôpital depuis quelques semaines déjà du fait de contractions un peu trop précoces. A 37 ans, elle est désormais comblée par deux enfants qu'elle a prénommés Hazel Patricia et Phinnaeus Walter. Ils portent le nom de son mari qu'elle a épousé en juillet 2002, le caméraman Danny Moder.



Les nains sont fachés.....Une jeune chanteuse allemande a p

Les nains sont fachés.....

Une jeune chanteuse allemande a perdu son emploi de Blanche Neige au marché de Noël de Dresde pour avoir posé nue pour des magazines, rapporte lundi le quotidien Bild. On la voyait se délasser dans le plus simple appareil dans un bain moussant garni de pétales de roses.




On n'a plus les "Blanche Neige "qu'on avait.



Les sept nains se seraient rincés l'œil un peu trop! ! !
http://planete.qc.ca

29/11/2004

Sarah Jessica Parker...et Unilever

Sarah Jessica Parker, rhabillée pour l'hiver...
 

L'actrice de Sex and the city a dû être rhabillée sur une affiche en Israël pour couvrir son dos et ses cuisses trop dénudés.

Sarah Jessica Parker apparaissait sur une affiche géante dans une robe très courte et échancrée dans le dos, allongée sur le ventre pour vanter les mérites de la marque Lux. Les rabbins ultra-orthodoxes s'en sont offusqués et ont menacé Unilever de boycotter toutes les marques du groupe au sein de leur communauté.

Unilever s'est donc empressé de coller de nouveaux morceaux d'affiche pour créer une robe beaucoup plus couvrante à l'actrice. Un manager raconte sur le ton de la plaisanterie : "Nous avons décidé de rendre sa robe bien plus adaptée à un temps d'hiver." En attendant, la censure de leur pub leur permet un communiqué dans la presse internationale : joli coup !



28/11/2004

Des fils d'araignées artificiels...

Une usine produit des fils d'araignées artificiels... Enfin!


Une équipe de scientifiques israéliens, allemands et britanniques conduite par le département de biologie de l'Université hébraïque de Jérusalem a pour la première fois produit des fils d'araignées.

Ces travaux, parallèlement publiés par la revue Current Biology, sont le fruit de deux ans de recherches d'une équipe dirigée par le docteur Uri Gat et impliquant outre des Israéliens, des scientifiques des universités de Munich et d'Oxford, a annoncé mercredi ce département.

Les fibres d'araignées, impossibles à obtenir en culture en raison des spécificités biologiques de ces aranéides, sont particulièrement solides et fines. Elles ont été produites après des recherches génétiques qui ont permis de synthétiser des protéines spécifiques de l'araignée de jardin (Araneus diadematus).

Les fibres ainsi développées ont les mêmes propriétés que celles produites naturellement: à diamètre égal, elles sont six fois plus résistantes que le nylon ou l'acier.

La future production en série de telles fibres d'un millième de millimètre d'épaisseur peut trouver des applications industrielles dans des domaines très variés comme la fabrication de gilets pare-balles, de fils chirurgicaux, de micro-conducteurs, fibres optiques, fils de pêche ou même de nouveaux types de vêtements.


Avis aux amateurs...

Un Mirage pour 15.000 euros


Un avion Mirage pour 15.000 euros seulement. L'armée suisse s'est séparée de ses 13 derniers avions de combat "Mirage" vendredi lors d'une vente aux enchères qui a permis aux amateurs de faire des affaires.

Les montants payés pour les avions se sont échelonnés entre 23.600 et 60.000FS (entre 15.000 et 40.000 euros), a indiqué le Centre pour systèmes militaires et civils de l'armée suisse. Le montant de la vente des appareils, qui n'étaient plus en état de voler, des pièces de rechange et de trois cellules d'hélicoptères s'est élevé à 572.000 francs suisses (378.000 euros). Près de 200 personnes s'étaient enregistrées pour participer aux enchères.

Dix machines resteront en Suisse tandis que trois appareils ont été achetés par des étrangers. Les nouveaux propriétaires sont chargés du transport et de l'assemblage subséquent des "Mirage". L'armement, le réacteur et les clapets du train d'atterrissage avaient été retirés avant la vente.

La flotte suisse de "Mirage" fabriqués par le Français Dassault a compté jusqu'à 61 appareils, acquis par étapes entre 1965 et 1983, pour environ un milliard de francs suisses après une polémique liée à des dépassements de budgets.


Naissance d'un bébé gorille au zoo de Boston .. Il n'

Naissance d'un bébé gorille au zoo de Boston ..
 

Il n'a que trois jours et déjà des dizaines d'admirateurs: un minuscule gorille des plaines occidentales, née en captivité dans un zoo de Boston, faisait samedi la joie de petits et grands visiteurs fascinés par les évolutions du petit primate et de sa maman.

Dans la section "forêt tropicale" du zoo Franklin Park, la mère, Kiki le gorille, se déplaçait dans sa grande cage de verre, son bébé confortablement calé sous le bras, avant de s'installer sur un lit de paille, pour grignoter des carottes et s'endormir pour une sieste.

Le bébé n'a pas encore de véritable nom parce que son sexe ne sera pas connu avant plusieurs mois, jusqu'à ce que les responsables du zoo puissent l'examiner sans énerver Kiki, a précisé John Linehan, le directeur du zoo.

"Kiki ne fait que prendre ce bébé dans ses bras depuis qu'il est né. Depuis le moment que nous l'avons vu, nous n'avons jamais vu Kiki le lâcher", a-t-il ajouté. "Elle est protectrice pour lui, elle le tient près d'elle, parfois elle reste loin de nous. Elle semble vraiment se délecter de la maternité."

Les zoos sont devenus assez efficaces dans l'élevage et la naissance de gorilles en captivité. Selon M. Linehan, ce nouveau gorille représentera une expérience importante en termes d'apprentissage, à la fois pour les six autres gorilles du zoo et pour les enfants qui, en visitant les lieux, peuvent suivre les progrès du primate.