31/12/2008

Quand les singes pètent, le zoo empeste !

singesQuand les singes pètent, le zoo empeste !

 

En Angleterre, le zoo de Chessington a eu récemment l'excellente idée de nourrir les gorilles avec un légume qu'ils adorent, le chou de Bruxelles, sans en avoir anticipé les conséquences néfastes pour le personnel, comme pour les visiteurs : ces énormes bestioles à poil lâchent des gaz pas moins gros qu'eux, dont l'odeur pestilentielle se répand dans les moindres recoins. À tel point que le zoo a dû présenter ses excuses au public en admettant qu'il ne s'attendait pas "à ce que ça pue autant" !

 

Enfin, quelle idée ! Les grands singes sont tellement proches des humains, il est normal qu'ils aient des réactions biologiques similaires. Le zoo a motivé l'administration de cette bombe à retardement par les bienfaits nutritionnels que ces choux contiennent, notamment leur forte teneur en vitamine C : on rappellera à la direction qu'ils existent une infinité de végétaux doués de vertus protectrices contre l'hiver. Qui peut en citer ?

 

D'ailleurs, il y a fort à parier que l'espèce ne fait pas l'odeur : si vous essayiez, juste pour voir (ou sentir, c'est selon !), de donner des petits choux verts à vos chiens, chats, lapins, ratons laveur, tarentules... Est-ce que ça sent bon dans la maison ?

Par Anne-Sophie

fr.asylum.com

17:30 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 ans en 2 minutes

17 ans en 2 mn17 ans en 2 minutes

 

Internet n´existait pas encore quand il a commencé à se prendre en photo pour documenter le changement de son visage au fil du temps... pendant 17 ans.

 

Regardez ce que ça donne quand on change de coupe de cheveux en quelques secondes, entre autres...

fr.asylum.com

15:30 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Facebook, dangereux pour les footballeurs ?

FacebookFacebook, dangereux pour les footballeurs ?

 

Les joueurs pros voient leur vie étalée sur le Net. Cela amuse certains mais dérange d'autres...

 

Plus personne n'échappe à la vague Facebook . Ce site Internet de réseau social permet à ses 140 millions de membres d'interagir entre eux, en s'échangeant, notamment, des messages et des photos. Le football belge est touché par cette mode : de très nombreux footballeurs sont devenus accros à Facebook.

 

On y retrouve donc de nombreux profils de joueurs ouverts au public, dont celui de Daniel Van Buyten. Mais il fait figure d'exception : la grande majorité des footballeurs connus cachent leur profil. Il faut donc être l'ami du joueur avant d'avoir accès à ses données. En tant que personnages publics, les joueurs craignent en effet que leur vie privée ne soit étalée sur la Toile.

 

Malgré ces précautions, il est impossible d'empêcher les dérives. C'est ce qu'explique Olivier Deschacht : "Je n'utilise pas ce site. Il y a pourtant quatre profils à mon nom !" Malgré lui, le défenseur anderlechtois a dû constater que des photos de lui dans sa jeunesse ont été publiées.

 

Un tel site peut aussi porter préjudice à l'image d'un joueur. Jonathan Legear en a été la victime : "Il y a au moins cinq personnes différentes qui se font passer pour moi sur Facebook. Du coup, les gens m'ont donné la réputation de sorteur."

 

Les joueurs peuvent-ils se défendre ? La porte-parole de Facebook répond : "On retire tout contenu qui contrevient à notre politique d'utilisation, y compris les faux profils."

 

Dans la pratique, supprimer tous les faux profils est toutefois impossible. "Il n'y a rien à faire, confirme Christophe Henrotay, l'agent de Jonathan Legear. Il faut simplement espérer que les gens ne soient pas trop naïfs. Ne croyez pas que Zidane et Ribéry vont aller s'inscrire sur Facebook comme si de rien n'était ! Si un joueur sort en boîte après un match, il risque de se retrouver sur Facebook le lendemain. Le tout, pour le joueur, est de garder une bonne hygiène de vie et de ne pas sortir tous les jours."

 

Le profil de Jason Vandelannoite est lui bien réel. Il comprenait plusieurs photos de sortie qu'il a préféré retirer. "J'essaie de préserver ma vie privée. Mais si je trouvais que Facebook était dangereux, je ne me serais tout simplement pas inscrit..."

Benoît Delhauteur

DHnet

12:00 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Un arbre complètement givré

arbre complétement givréUn arbre complètement givré

 

Avec quelques jours d’avance sur le calendrier, cet écrin de « dents de janvier », comme on dit en gallo, s’est formé sur un taillis, en bordure de l’ancienne route de Carestiemble, à Quintin.

 

Ces stalactites avaient quelque chose de dantesque pour les deux cyclos du Pays de Quintin qui les ont découverts dimanche matin.

 

Le phénomène les a d’autant intrigués que, dans cet environnement boisé, cet arbre était le seul à être ainsi paré de glace. Un artiste qui aurait mis un goutte-à-goutte au-dessus de l’arbuste ? La proximité d’un château d’eau à quelques centaines de mètres ?

 

Qui pourra expliquer le mystère ?

(Photo Joël Sangan)

Letelegramme.com

09:45 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Carrie Fisher...Traitement choc !

carrie fisherTraitement choc

 

Qui aurait pu penser qu’un jour, les électrochocs prescrits aux gens atteints d’une grave dépression et combattant plusieurs dépendances reviendraient à la mode et seraient louangés, on seulement par les psychiatres, mais bien par la clique hollywoodienne.

 

C’est pourtant ce qui arrive depuis quelques mois. Carrie Fisher, l’inoubliable princesse Lea dans Star Wars, fille de Debbie Reynolds et Eddie Fisher, ne cesse de vanter les bienfaits de l’électro thérapie comme on l’appelle maintenant et jure que si elle s’est sortie de tous ses problèmes, c’est grâce à ce traitement.

 

Quand elle a décidé de se faire soigner, Carrie était rendue très loin. Elle ne vivait que pour l’alcool et la drogue, confondait le jour à la nuit, ne reconnaissait plus ses proches et vivait dans un état végétatif. Il n’y avait rien d’autres qui existait pour elle. C’était le noir total et aucun psychologue, aucun médecin, aucun parent ou ami n’arrivait à lui faire comprendre qu’elle se suicidait à grands pas et ne pourrait continuer de vivre ainsi bien longtemps. C’est finalement sa mère qui a réussi a la convaincre.

 

Elle n’est pas entrée en cure de désintox, elle a été hospitalisée, durant quatre mois, à l’aile psychiatrique d’un hôpital de Los Angeles. Carrie jure que le traitement choc a fait des miracles dans son cas. Autant elle ne voulait rien savoir du traitement à son arrivée à l’hôpital, autant elle en a retiré des bienfaits.

 

Parait-il que cette nouvelle approche, longtemps condamnée par la médecine et le public, refait surface et est très populaire aux Etats-Unis pour guérir d’une dépression ou encore, soigner des troubles bipolaires.

planete.qc.ca/showbiz

07:45 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Miss Amérique perd une dent en direct !

Miss AmériqueMiss Amérique perd une dent en direct !

 

La Miss américaine 2008 participait à une émission de télé quand elle a perdu en live une de ses dents

 

Invitée sur le plateau de l'émission "Don't Forget the Lyrics", Kristin Haglund, Miss Amérique 2008, a perdu sa fausse dent en direct. Elle a été la première à en rire avant de remettre sa dent en place d'un coup de langue.

 

Le présentateur, d'abord surpris et effrayé, lui a demandé de reproduire le geste. Miss Amérique 2008 s'exécute le sourire aux lèvres sous le regard effaré du présentateur qui n'en revient pas.

 

Après tout le règlement est formel, les faux seins sont interdits mais pas les fausses dents!

M.C.DHnet

06:30 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

30/12/2008

Oubliez ce que vous avez appris...! ! !

Une nouvelle heureSuisse: l'horloger qui veut convertir le temps à une nouvelle mesure !

 

Lire l'heure sur les montres de David Chanson relève de l'exploit. Et pour cause, le jeune horloger suisse s'est lancé dans le pari fou de convertir la planète à une nouvelle mesure du temps dont il a doté ses premières créations.

 

Ses montres sont ainsi graduées en dix "divides" et non plus en douze heures, une partition beaucoup plus "logique", selon son concepteur de 34 ans.

 

"J'ai toujours trouvé profondément illogique notre division du temps sur une base sexagésimale", raconte ce petit-fils et arrière petit-fils d'horloger formé dans la Vallée-de-Joux, l'un des berceaux de l'horlogerie suisse.

 

Selon lui, sa nouvelle mesure décimale présente le double avantage d'abolir les fastidieuses conversions heures-minutes et de faciliter l'addition de durées.

 

"Combien dure en heure un film de 150 minutes?", interroge-t-il dans le bureau de la villa familiale près de Lausanne où il reçoit. Une gymnastique vraiment inutile, estime David Chanson.

 

Dévoilant quelques modèles de sa collection qu'il n'hésite pas à qualifier de "révolutionnaire", il explique comment la grande aiguille fait le tour du cadran en 10 "divides", sachant que chaque journée se partage en 2 fois 10 "divides".

 

Le frêle jeune homme aux allures de fort en maths reconnaît le caractère un peu déroutant de ce nouveau système. Mais estime que l'effort pour adopter sa métrique n'est pas insurmontable.

 

"Les Anglais ont bien fait un effort en renonçant au pouce ou au pied comme unité de mesure au profit du système métrique", argue-t-il, insistant: "Regardez l'introduction de l'euro et tous ces pays qui ont abandonné leur ancienne monnaie. Cela n'allait pas de soi et pourtant tous s'y sont mis".

 

M. Chanson se veut toutefois pragmatique. Il a conscience que convertir le monde à son temps implique une phase d'adaptation, qui passe par la cohabitation, pendant une période, des deux mesures.

 

C'est pourquoi le cadran de ses montres à l'esthétique soignée permet aussi de lire l'heure "à l'ancienne" grâce à une graduation traditionnelle.

 

"Mais dans l'absolu, il est évident que je rêverais d'une montre qui ne propose plus que ma division du temps", reconnaît-il.

 

Intarissable sur les aspects théoriques de la mesure du temps, le jeune homme se montre nettement moins enthousiaste sur le processus de fabrication.

 

"Réparer les montres, c'est pas mon truc", lâche-t-il malgré sa formation d'horloger. C'est pourquoi il a délégué la production des mouvements automatiques à une filiale du Groupe Swatch, celle des boîtiers à un sous-traitant de Genève, tandis que les montres sont assemblées près de Neuchâtel (ouest).

 

Le modèle proposé au final sur internet à 450 francs suisses (environ 300 euros) suscite pour l'heure un accueil réservé. Les 500 pièces pourtant garanties Swiss Made n'ont intéressé "qu'une dizaine de personnes" depuis leur commercialisation ce printemps.

 

Pour la plupart, ce sont "des collectionneurs", précise le père qui n'a pas hésité à contribuer aux 200.000 francs suisses (132.000 euros) nécessaires pour financer l'inventivité de son digne fils.

 

"J'ai approché de nombreuses marques, certaines m'ont répondu mais aucune ne m'a manifesté d'intérêt", concède M. Chanson. Mais le jeune homme reste résolument optimiste, convaincu de l'évidence de son invention.

 

Et planche d'ores et déjà sur un nouveau modèle de montre encore plus ambitieux, impliquant la conception d'un mouvement horloger inédit. Un projet estimé à 1 million de francs suisses qui n'effraie pas David Chanson malgré le ralentissement sensible du secteur horloger suisse sur fond de crise économique mondiale.

AFP

17:45 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Un gâteau de 281 kilos !

Un gâteau de 281 kilosRoumanie: un gâteau de 281 kilos pour un nouveau record

 

Bucarest a établi un nouveau record mondial dimanche après la préparation d'un gâteau géant pesant 281 kilos, garni de chantilly et de fruits, réalisé dans le cadre des événements organisés par les autorités à l'occasion des fêtes d'hiver.

 

Des centaines de Bucarestois, dont de nombreux enfants, sont venus dans le centre-ville voir ce doux record, couvert de chantilly, sur lequel les pâtissiers ont dessiné les drapeaux de la Roumanie et de l'Union européenne, à côté desquels ils ont marqué "Bonne année 2009!".

 

Après le pesage effectué par un représentant du livre Guinness des records, qui a remis un diplôme au maire Sorin Oprescu pour certifier le record, les participants ont eu l'occasion de goûter le gâteau, avec pour accompagnement la musique traditionnelle des fêtes d'hiver.

 

Cet événement intervient alors que Bucarest a dépassé deux autres records récemment, l'un dimanche dernier, avec 3.939 Pères Noëls qui ont fait une marche distribuant des cadeaux aux enfants, et un autre samedi avec une saucisse fumée longue de 392 mètres.

AFP

15:00 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |