28/07/2015

La merveilleuse histoire de Bigoudi, la petite chatte amputée: "Je pense qu’elle pourra aider beaucoup de gens" (photos, vidéo)

bigoudi.jpgLa merveilleuse histoire de Bigoudi, la petite chatte amputée: "Je pense qu’elle pourra aider beaucoup de gens" (photos, vidéo)

 

Voici le message d'espoir de Sophie à l'adresse de tous ceux qui ont des animaux de compagnie. Avant de songer à l'euthanasie en cas de maladie inexpliquée ou d'un coup du sort, soyez à l'écoute de votre compagnon à poils. S'il ne souffre pas, il retrouvera vigueur et bonheur, même diminué physiquement, et s'adaptera très bien à sa nouvelle vie.

 

Sophie Claessens vient d’Annevoie (Anhée, province de Namur). Elle a contacté la rédaction de RTLinfo.be via notre page Alertez-nous pour partager son histoire: "Je pense qu’elle pourra aider beaucoup de gens", nous dit-elle. Face à la maladie de son petit chat, elle s’est trouvée démunie au moment d’opter ou non pour l’euthanasie. "J’aurais tellement aimé trouver quelqu’un qui puisse me rassurer". Voilà pourquoi aujourd’hui, elle tient à envoyer ce message d’espoir à tous ceux qui se retrouveraient dans la même situation qu’elle.

 

 

Voici son histoire:

 

Mon histoire c'est celle de mon petit chat. Elle s'appelle Bigoudi et n'avait que 6 mois à ce moment-là. Le 1er novembre 2014, nous l'avons retrouvée à la maison totalement paralysée de l'arrière-train. Face à ça, nous devions attendre afin de voir les causes de son accident. C'était peut-être un caillot suite à un coincement dans une fenêtre en battant ou bien un problème au niveau du cœur qui aurait causé un caillot. Nous avons fait tous les examens et nous n'avons pas trouvé la cause de son état.

 

bigoudi0.jpg

 

Ses deux pattes se sont nécrosées

 

Petit à petit elle récupérait, elle déplaçait ses deux petites pattes, mais très vite la première patte s'est nécrosée. Croyant avoir un chat à trois pattes, nous nous sommes adapté et croyions que ce cauchemar était terminé. Après deux semaines chez le vétérinaire, enfin elle rentrait à la maison. Mais le lendemain matin, nous étions face à un nouveau problème : sa patte arrière sentait très mauvais. Le verdict est tombé : la deuxième patte se nécrosait.

 

 

bigoudi 1.jpg

 

Elle ronronnait et ne souffrait pas: je n'ai pas voulu l'euthanasier

 

C'est là que toute mon histoire est unique, mon chat ne souffrait pas, ronronnait dans mes bras et contrairement à ce que beaucoup de gens décident, je n'ai pas voulu l'euthanasier. Mon vétérinaire a fait une deuxième opération et a donc retiré sa dernière patte arrière. C'était un peu spécial car avant de prendre ma décision, j'ai essayé de me renseigner, voir si d'autres chats vivaient avec deux pattes. Mais évidemment jamais je n'ai trouvé un cas comme celui de Bigoudi.

 

Encore une opération et un mois et demi de soins

 

Une semaine après son opération, nous avons découvert une forte masse d'infection au niveau des cicatrices, et rebelote, nous avons dû à nouveau l’opérer. Il a fallu un mois et demi pour que tout se referme correctement. Tous les deux jours, nous devions changer les pansements. Nous en avons vu de toutes les couleurs, toujours en train de faire les allers-retours entre la maison et le vétérinaire.

 

bigoudi 2.jpg

 

 

7 mois de bonheur: elle s'adapte très bien

 

Cela fait désormais 7 mois que les embûches sont terminées et que Bigoudi est à la maison. C'est étonnant mais elle s'adapte très bien à sa nouvelle vie. Elle monte sur les fauteuils, elle grimpe sur la table de la salle à manger, elle court, elle joue ; bref elle vit normalement comme si de rien n'était.

 

bigoudi 3.jpg

 

Apporter de l'espoir à ceux qui voudraient baisser les bras...

 

Voilà pourquoi je souhaitais vraiment partager mon expérience, ce genre d'accident arrive tous les jours, soit à cause d’un accident avec une voiture, soit en étant coincé dans une fenêtre en battant. J'aimerais juste que mon histoire serve à quelqu'un d'autre car j'aurais aimé pouvoir être rassurée le jour où j'ai dû faire ce fameux choix. Pour beaucoup de gens, un animal de compagnie représente énormément dans leur vie. J'aimerais juste apporter un peu d'espoir à ceux qui n'en auraient peut-être plus si cela leur arrivait.

 

Par la même occasion, j'aimerais vraiment remercier mes deux vétérinaires, Mathilde Rouelle et Fabrice Pironet, qui m'ont suivi dans mes choix et cela jusqu'au bout. 


Bigoudi, la chatte amputée mais heureuse

 

la-merveilleuse-histoire-de-bigoudi-si-elle-a-perdu-ses-p...

Les commentaires sont fermés.