31/07/2015

Des goélands tueurs sèment la panique en Grande-Bretagne !

Des goélands 1.jpgDes goélands tueurs sèment la panique en Grande-Bretagne !

 

Depuis mi-juillet, plusieurs attaques ont été recensées. Et tournent au débat politique.

L'affaire qui n'est pas sans rappeler l'une des plus célèbres fictions de l'histoire du cinéma fait grand bruit en Grande-Bretagne. Depuis mi-juillet, plusieurs stations balnéaires des Cornouailles et du nord du pays ont été le théâtre d'attaques de goélands, sur des animaux et des êtres humains.

La première alerte a été donnée en mai lorsqu'un bébé chihuahua était tué par un volatile. Quelques semaines plus tard, un pianiste du Royal Liverpool Philharmonic Orchestra était quant à lui blessé après une attaque. D'autres faits similaires sont survenus depuis lors. Outre le décès d'un yorkshire et d'une tortue domestique, une sexagénaire de Helston a été grièvement blessée à la tête et un enfant de quatre ans, blessé à un doigt. 

Des goélands 1.jpg


Sur les réseaux sociaux, de nombreuses photos attestent de la férocité des animaux, l'une d'elles montrant un étourneau dévoré tout cru. Devenue la cible des médias britanniques, l'affaire des goélands a dépassé le cadre des faits-divers et est désormais une question politique. David Cameron, le Premier ministre, s'est borné à émettre l'idée d'un grand débat après avoir rencontré, il y a une dizaine de jours, des élus locaux. 

 

Des goélands  5.jpg


"Je crois que c'est un sujet très complexe et dangereux. Un Premier ministre ne doit pas se lancer et sortir de son chapeau une réponse à la va-vite (...) Nous avons besoin d'un grand débat sur ce sujet, et nous devons écouter les personnes qui sont véritablement au fait de ce problème dans les Cornouailles et de ses effets potentiels". Car, depuis 1981, les goélands sont protégés par le Wildlife and Countryside Act. 

Des goélands tueurs sèment la panique en Grande-Bretagne.jpg


De nombreuses voix réclament désormais son abolition. Ironie de l'histoire, le Telegraph rappelle la décision de l'administration Cameron de supprimer le budget visant à étudier le comportement des goélands agressifs en ville. Un dossier non-prioritaire qui le devient désormais.

 

Des goélands  6.jpg

 

Des-goelands-tueurs-sement-la-panique-en-Grande-Bretagne

Les commentaires sont fermés.