03/08/2015

En Espagne, brûler le portrait du roi peut vous coûter (très) cher !

En Espagne.jpgEn Espagne, brûler le portrait du roi peut vous coûter (très) cher !

 

Brûler le portrait du roi d'Espagne en public est un délit, a estimé le tribunal constitutionnel de Madrid dans un verdict controversé rendu vendredi, a rapporté samedi l'agence de presse allemande DPA, citant des médias locaux.

 

Le tribunal constitutionnel a rendu son arrêt après un vote, par sept voix contre quatre, en rejetant la plainte de deux Espagnols condamnés pour avoir, en septembre 2007, brûlé un portrait officiel des souverains de l'époque, le roi Juan Carlos et la reine Sofía, lors d'une manifestation de nationalistes catalans, à Gérone, dans le nord-est du pays.

 

Les deux hommes avaient été condamnés en 2008 à quinze mois de prison, une peine ensuite réduite à une amende.

 

Selon la presse espagnole, le tribunal constitutionnel a confirmé vendredi la peine, estimant que le fait de brûler l'image du souverain espagnol était une "insulte" en raison de la haute valeur symbolique.

 

Selon un arrêt de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), basée à Strasbourg, dans le nord-est de la France, les formes de liberté d'expression appelant à la haine sont punissables.

 

Les quatre juges du tribunal constitutionnel de Madrid mis en minorité par le vote ont pour leur part fait valoir, dans un avis séparé, que le fait de brûler un portrait du roi d'Espagne relevait de la liberté d'expression.

 

En Espagne, le délit d'injures à la royauté est passible de six mois à deux ans de prison.

 

 

en-espagne-bruler-le-portrait-du-roi-peut-vous-couter-tre...

Les commentaires sont fermés.