21/08/2015

Les mystères de la vie bientôt percés?

Les mystères de la vie bientôt percés.jpgLes mystères de la vie bientôt percés?

 

La rencontre entre la comète Tchouri et le Soleil, sous l'oeil de la sonde Rosetta, dans la nuit de mercredi à jeudi, a permis d'enrichir l'abondante moisson de données recueillies par l'orbiteur européen, qui aideront à mieux comprendre l'apparition de la vie sur Terre.

La comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko a atteint son périhélie, c'est-à-dire le point sur son orbite qui est le plus proche du Soleil, à 2h03 UTC (GMT) soit 4h03 heure belge.

 

Selon des images prises par la caméra de navigation NavCam de la sonde, la comète s'est montrée "bien active" pendant la nuit, a indiqué Sylvain Lodiot, responsable des opérations de Rosetta à l'ESOC (Centre européen d'opérations spatiales) en Allemagne. "Il y a des jets de gaz et de poussières un peu de partout", a-t-il dit.

 

L'autre caméra de Rosetta, Osiris, a pris elle aussi des images spectaculaires de la comète en plein dégazage. Elle ont été dévoilées par l'Agence spatiale européenne (ESA) jeudi après-midi.

 

La comète, qui est constituée de glace, de minéraux et de particules organiques, se trouvait alors à 186 millions de km du Soleil et à 265 millions de km de la Terre.

 

La sonde européenne Rosetta a assisté au spectacle à une distance prudente de 330 kilomètres. Il fallait en effet que ses capteurs d'étoiles, qui lui permettent de s'orienter, ne soient pas perturbés par les débris et poussières qui s'échappent de plus en plus de la comète en raison de la proximité du Soleil.

 

Tous les instruments de la sonde étaient actifs pour prendre des images, capturer des grains de poussières, humer les gaz.

 

En revanche, le petit robot Philae, hébergé depuis neuf mois sur la comète, et pas très en forme, ne pouvait que rester muet, la sonde se trouvant trop loin de lui pour établir une communication.

 

"Rosetta est en parfait état de marche", a souligné M. Lodiot. "Elle continue son périple" avec la comète qui s'éloigne dorénavant du Soleil.

 

A chaque passage près du Soleil tous les 6 ans et demi, la petite comète perd plusieurs dizaines de centimètres.

 

L'objectif de la mission, lancée il y a plus de 20 ans, est de mieux comprendre l'évolution du système solaire depuis sa naissance il y a 4,6 milliards d'années, les comètes étant considérées comme des vestiges de la matière primitive.

 

 

Les-mysteres-de-la-vie-bientot-perces

Les commentaires sont fermés.