06/09/2015

La main cousue dans son ventre pour éviter l'amputation

La main cousue 1.jpgLa main cousue dans son ventre pour éviter l'amputation

 

Il s'agit d'une technique déjà utilisée pendant la Première Guerre mondiale.

Frank Reyes, un retraité de 87 ans, risquait de perdre sa main après un accident. Alors qu'il changeait la roue d'une remorque, le cric lui a échappé des mains au plus mauvais moment. Pendant près d'une demi-heure, sa main gauche est restée coincée sous un garde-boue surchauffé par un soleil de plomb. Et le gant qu'il portait n'a pu empêcher la chaleur de brûler sa chair et ses tendons jusqu'à l'os.

 

Les médecins ont d'abord été contraints de lui amputer l'index. Mais le reste de la main restait menacée à cause de la gangrène. Le docteur Anthony Echo, chirurgien à l'hôpital méthodiste de Houston (Texas), a dès lors songé à utiliser le ventre du patient comme incubateur. Une technique déjà utilisée lors du premier conflit mondial. 

 

La main cousue 2.jpg

 

Le Dr. Anthony Echo et son patient. © ap.

Pendant trois semaines, la main de Frank Reyes a pu ainsi être réalimentée en sang et régénérée. Le 27 août dernier, les médecins lui ont retiré la main de son ventre. Ceux-ci ont greffé une partie de la peau de l'abdomen pour remplacer les tissus abîmés de la main. 

 

 

La-main-cousue-dans-son-ventre-pour-eviter-l-amputation

Les commentaires sont fermés.