19/09/2015

Les archéologues font une découverte inespérée après une tempête !

arbre deraciné 1.jpgLes archéologues font une découverte inespérée après une tempête !

 

Un arbre ancestral qui tombe, c'est toujours une petite mort pour l'humanité. Mais les habitants de Collooney, en Irlande, ont fait une incroyable découverte archéologique en allant constater la perte de leur arbre fétiche.

 

Frappée par une violente tempête, la petite ville de Collooney était à l'heure du bilan des dégâts lorsque tous ont constaté que l'arbre vieux de 215 ans qui trônait dans la verdure avait été arraché, déraciné par le gros temps.

 

Mais entre les racines, les badauds ont remarqué des ossements visiblement très anciens (voir photo ci-dessous). Appelés à la rescousse, des archéologues ont confirmé que cette trouvaille due au hasard était historique: les restes humains datent de l'époque médiévale.

 

Mort violente

Après analyses, ils ont déclaré que la dépouille était celle d'un jeune homme de 17 à 20 ans ayant vécu entre 1030 et 1200 après JC. Les premières constatations ont permis d'établir que le jeune garçon était décédé de mort violente car il présentait des traces de lésions aux côtes et aux mains et qu'il s'agissait vraisemblablement de coups de couteau.

 

Les historiens cherchent donc à quel valeureux combattant les ossements ont pu appartenir. Ses jambes gisaient toujours profondément dans la terre tandis que le haut de son squelette, enlacé dans les racines de l'arbre, pendait à la souche d'arbre déplanté.

 

arbre deraciné 2.jpg

Homo Naledi

Cette semaine est particulièrement riche pour les archéologues qui ont également fait une découverte cruciale sur les origines de l'homme, en Afrique du Sud. Les restes d'un enfant (de 4 à 6 ans) et d'un adulte (30 à 39 ans) ont été retrouvés dans une grotte. Cette fois, les ossements avaient 5.500 ans. Il s'agit, selon les chercheurs, d'un nouvel ancêtre de l'homme qui a été baptisé Homo Naledi.

 

 

Les-archeologues-font-une-decouverte-inesperee-apres-une-...

Les commentaires sont fermés.