23/09/2015

Kaly et Ryme, deux chèvres pour brouter les plantes exotiques invasives !

Kaly et Ryme.jpgKaly et Ryme, deux chèvres pour brouter les plantes exotiques invasives à Bruxelles !

 

L’objectif est d’éradiquer de manière écologique les plantes exotiques invasives, et plus particulièrement les renouées du Japon.

 

Deux chèvres de la ferme Maximilien, située près de la station de métro Yser, ont rejoint le 7 août dernier le service des Espaces verts de la Ville de Bruxelles pour pâturer au cimetière de Bruxelles à Evere, a annoncé mardi Ahmed El Ktibi, échevin de l’Environnement et des Espaces verts. L’objectif est d’éradiquer de manière écologique les plantes exotiques invasives, et plus particulièrement les renouées du Japon qui se sont répandues sur le territoire bruxellois. Il est question d’employer d’autres chèvres sur divers sites, notamment à la forêt urbaine à Neder-Over-Heembeek.

 

En un peu plus d’un mois, les deux chèvres nommées Kaly et Ryme ont brouté dans la moitié, environ, du cimetière de Bruxelles (trois à quatre ares). Ahmed El Ktibi explique que «la renouée du Japon est pratiquement impérissable. Le plus petit morceau de plante donne naissance à une nouvelle colonie en peu de temps».

 

La seule façon de se débarrasser de cette plante invasive consiste à la couper plusieurs fois par an, afin de l’affaiblir. Les chèvres vont encore séjourner un mois au cimetière de Bruxelles, avant de retourner à la ferme du parc Maximilien. Elles y reviendront au printemps prochain pour manger les premières poussées.

 

Après plusieurs années de ce régime, l’échevin espère une réduction - voir une éradication - de cette espèce coriace.

 

 

renouées du japon

Les commentaires sont fermés.