28/09/2015

Ces plats immangeables en dehors de leurs pays !

Italie 111.jpgCes plats immangeables en dehors de leurs pays !

 

Quel plat est populaire dans votre pays mais impensable ailleurs ?

C’est la question posée sur Quora.com, un site qui permet à ses utilisateurs d’organiser des questions-réponses. La liste de plats n’est qu’un échantillon de ce qui peut se manger ailleurs. Au menu : fromage plein de larves, vers, fœtus de canard… Gare aux estomacs les plus fragiles…

 

Italie.

Italie.jpg

 

Le « casu marzu » (« fromage pourri » en sarde) est un fromage italien de Sardaigne, connu pour être infesté par des larves vivantes. Il existe aussi avec des asticots vivants sous le nom de casgiù merzu. Il est considéré comme le fromage le plus dangereux du monde, selon le « Livre Guinness des records ». Du fait de ses dangers potentiels, ou simplement parce qu’il est considéré comme un produit contaminé, le casu marzu est interdit de commercialisation en communauté européenne.(Photo : Wikipédia)

 

Bangladesh. 

bangladesh.jpg

Le « Panta Bhat » est une préparation bangladaise. C’est un plat à base de riz légèrement fermenté. Le riz macère dans de l’eau toute la nuit, il est servi avec du sel, des oignons et du piment. Quand le plat est dégusté plus de 12 heures après sa préparation, il est souvent contaminé à 90 % par des bactéries fécales. Et, c’est surtout le cas pendant la saison des pluies.(Photo : wikipédia))

 

 

Corée. 

Corée..0.jpg

Les « Beondegis » sont des en-cas populaires en Corée. Ils sont composés de vers à soie cuits à la vapeur ou bouillis, assaisonnés et mangés comme hors-d’œuvre.

(Photo : Wikipédia)

 

 

Bulgarie et Roumanie.

Bulgarie et Roumanie..jpg

 

La « ciorba de burta » est une soupe bulgare et roumaine composée de tripes de mouton mais parfois aussi de veau, voire de bœuf, qui bout pendant des heures et que l’on coupe en morceaux plus ou moins gros.

(Photo : Quora.com)

 

 

Pologne.

Pologne..jpg

La « Czernina » est une soupe polonaise cuisinée avec du sang de canard et du bouillon de volaille. Des variantes existent avec le sang de lapin et le sang de porc.

(Photo : Wikipédia)

 

Australie.

Australie..jpg

 

La « vegemite » est une pâte à tartiner brun foncé et relativement salée à base de levure de bière, essentiellement consommée en Australie et en Nouvelle-Zélande.

(Photo : Wikipédia)

 

Asie.

Asie..jpg

 

Le « balut » est une spécialité culinaire originaire des Philippines, de la Chine, du Cambodge et du Viêt Nam. C’est en fait un œuf de cane, de poule ou de caille, cuit à la vapeur. L’œuf est incubé et le fœtus est déjà formé. Le bouillon qui entoure l’embryon est bu à petites gorgées avant que la coquille ne soit entièrement pelée. Le jaune et le caneton peuvent alors être mangés.

(Photo : shankars/Flickr)

 

Corée.

Corée..jpg

 

Les « sundaes » sont des saucisses coréennes d’intestins de vaches ou de porcs, bourrées d’ingrédients variés : nouilles, légumes, sang de porc, poireaux, du riz gluant, orge… C’est une nourriture de rue très populaire en Corée, à cause de son goût simple et de son prix bon marché. À déguster avec du sel et du piment en poudre.

(Photo : Wikipédia)

 

 

Drôle de menu

Les commentaires sont fermés.