30/09/2015

L'anti-Disneyland offert aux réfugiés de Calais !

1.dismaland.jpgL'anti-Disneyland offert aux réfugiés de Calais !

 

Dismaland était le projet original de Banksy. Sa destruction va servir à construire des abris aux réfugiés de Calais.

Dismaland est le parc d'attraction éphémère sorti de l'imagination de Banksy, le mystérieux artiste de rue.

 

Situé à Bristol, il a fermé dimanche soir comme l'a confirmé son propriétaire anonyme sur son site internet."Le parc ferme dimanche à 22 heures, définitivement, a-t-il indiqué avant de préciser destiner le matériel récupéré aux réfugiés de Calais.

 

"Prochainement... Dismaland-Calais. Tout le bois de construction et les équipements de Dismaland sont envoyés au camp de réfugiés de la jungle de Calais pour y construire des abris. Aucun ticket ne sera disponible à l'achat sur Internet". En forme de clin d'oeil, Banksy a publié sur le site du parc une photo avec le château incrusté sur une photo d'un camp de Calais.

 

La maire de Calais, Natacha Bouchart, a expliqué au HuffPost avoir été informée récemment de cette initiative. "Le mairie n'interviendra pas, des dons privés il en existe beaucoup", a-t-on affirmé au site d'information.

 

1.dismaland.jpg

Construit en août dernier, Dismaland était une sombre parodie d'un parc de Disney. Le sort des réfugiés étaient l'un des thèmes du parc. Les oeuvres de Banksy et d'une cinquantaine d'artistes y étaient également visibles. Banksy est connu pour les nombreuses fresques dessinées sur des supports urbains existants des villes du monde entier.

 

 

L-anti-Disneyland-offert-aux-refugies-de-Calais

Un vol en wingsuit quasi irréel !

wingsuit.jpgUn vol en wingsuit quasi irréel !

 

Graham Dickinson et son caméraman "The Great Dario" ont réalisé un vol en wingsuit tellement incroyable qu'il semble presque digne d'un film de série b. Et pourtant...

Elancés des hauteurs de Chamonix (Le Brévent, 2.525m) leur combinaison magique sur le dos et leur GoPro visée sur le casque, Graham Dickinson et son compagnon de vol "The Great Dario" ont dépassé les limites de la perception à plus de 180 hm/h, frôlant les rochers et les cîmes de conifères de la vallée alpine.

 

Une performance tellement sensationnelle qu'elle a même suscité l'incrédulité des observateurs malgré sa parfaite authenticité. La vitesse d'enregistrement est à l'origine de ce trouble de la perception. Le vol a en effet été enregistré à 60 images par seconde au lieu des 24 habituelles et cette définition confère parfois, étrangement, une sensation inverse: celle d'assister à un trucage bon marché.

 

Lors d'un enregistrement en très haute définition, le décor devient en effet extrêmement réaliste alors que les personnages perdent en crédibilité car la précision de la définition ne permet plus de gommer les "imperfections" potentielles. Le cerveau procède alors au mécanisme inverse, à l'image du phénomène bien connu de l'effet stroboscopique.

 

Bref, le cerveau humain doit encore s'habituer à l'évolution des technologies pour se les approprier... mais cette performance s'avère bel et bien réelle. 

  Le contrechamp ci-dessous. 

 

Un-vol-en-wingsuit-quasi-irreel

Percuté par une voiture, ce koala survit miraculeusement !

koala 0.jpgPercuté par une voiture, ce koala survit miraculeusement !

 

Ce koala a eu beaucoup de chance. Une conductrice roulait sur l’autoroute lorsqu’elle a percuté un koala. Pensant l’avoir tué, elle continue son chemin sans s’arrêter. ce n’est qu’en rentrant chez elle, qu’elle découvre le koala agrippé à la calandre.

 

La conductrice se trouvait sur une autoroute près de chez elle dans la banlieue d’Adélaïde comme le relate Sky News. La conductrice pensait avoir écrasé le koala. Elle avait bien vu le koala mais beaucoup trop tard. Elle n’a pas su freiner ou dévier de sa route sans risquer la route.

 

Très en colère d’avoir écrasé le marsupial, la conductrice a continué sa route pour rentrer chez elle. Une dizaine de minutes plus tard, elle est arrivée à destination et a tout de suite vérifié sa voiture pour voir les éventuels dégâts.

 

koala 1.jpg

«  Une fois à la maison, j’ai allumé la lumière du garage pour voir les dégâts sur la voiture et… en me retournant, j’ai vu le koala. Et j’ai crié  ». Alertée par le bruit, sa famille est venue voir ce qu’il se passait. Ils ont découvert que le koala était bien vivant. Un vétérinaire l’a examiné et l’animal va bien. Il souffre juste de quelques écorchures. Le koala sera rapidement remis en liberté.

 

 

percute-par-une-voiture-ce-koala-survit-miraculeusement

Elle gagne un match sans sa raquette !

TENNIS.jpgElle gagne un match sans sa raquette !

 

Cette joueuse a remporté la balle de match alors qu'elle avait perdu sa raquette.

 

Monica Niculescu (WTA 49) se souviendra longtemps de sa victoire face à la Suédoise Rebecca Peterson (WTA 147) au tournoi de Guanzhou, en Chine. La Roumaine est en effet venue à bout de son adversaire alors qu'elle n'avait plus sa raquette.

 

Monica Niculescu ne s'attendait probablement pas à gagner son match sur sa première balle de match. En plein échange, la joueuse perd sa raquette et n'a plus qu'à regarder son opposante conclure le point. Cette dernière rate son coup et permet à la Roumaine de remporter son match sans sa raquette, 6-3 6-2.

 

 elle-gagne-un-match-sans-sa-raquette

Le pape François, hilare devant un bébé «minipape» !

pape.jpgLe pape François, hilare devant un bébé «minipape» !

 

Les parents de Quinn ont réussi leur coup: en faisant de leur bébé une version miniature du pape, ils sont parvenus à attirer l'attention du souverain pontife.

 

La petite Quinn Madden a vécu un moment de gloire dont elle ne se souviendra probablement pas, samedi, à Philadelphie. À l'occasion de la parade organisée dans le cadre de la huitième rencontre mondiale des familles, le bébé s'était mis sur son 31. Ses parents l'avaient en effet vêtu d'un body blanc et d'une petite mitre, lui créant sur mesure un look papal impeccable.

 

Un déguisement qui n'a pas échappé à l’œil affûté de François, qui s'est esclaffé en découvrant sa version miniature, raconte le Huffington Post. Comme le montre une vidéo réalisée par Daniel Madden, les agents de sécurité du souverain pontife ont compris que l'enfant avait fait son effet, et l'ont emmenée auprès de lui. François l'a alors embrassée sur le front avant de faire passer un message à ses parents.

«Il a trouvé que nous avions un super sens de l'humour», a expliqué, tout fier, Daniel Madden à la chaîne 6ABC.

 

Ces images révèlent une fois de plus le caractère décontracté et accessible du pape François, qui sait également manier avec brio sa stratégie de communication.

 

video-pape-rencontre-mini-sosie

 

 

Fran-ois-hilare-devant-un-bebe-minipape

Oui, il y a bien un chien couché sur ce tapis !

chien noir.jpgOui, il y a bien un chien couché sur ce tapis !

 

Un homme a passé de longues minutes à chercher son compagnon à quatre pattes dans la maison. L'animal avait, sans le vouloir, sorti sa meilleure tenue de camouflage.

 

Un internaute a cru devenir fou en cherchant son petit chien, le week-end dernier. La dernière fois qu'il l'avait vu, l'animal se trouvait avec lui dans la salle de bain. Mais depuis, impossible de remettre la main dessus. Après avoir fait le tour de la maison, l'homme est revenu dans la salle d'eau, où il a réalisé que son chien n'avait en fait pas bougé de là. Couché en boule sur un tapis noir, le toutou, noir lui aussi, avait réussi bien malgré lui le parfait camouflage.

 

chien noir 1.jpg

Publiée dimanche sur Reddit par un certain damien_shallwenot, l'image a beaucoup amusé les internautes, qui sont déjà plus d'un million à l'avoir vue. La petite chienne, un yorkshire croisée avec un caniche, est âgée de 5 mois. «Elle est la lumière de ma vie», a expliqué l'internaute.

 

Son anecdote a rappelé pas mal de souvenirs à d'autres internautes, qui sont nombreux à publier des photos de leurs animaux de compagnie en tenue de camouflage  

chien noir 3.jpg

 

chien noir 4.jpg

chien noir 5.jpg

 

Oui-il-y-a-bien-un-chien-couche-sur-ce-tapis

29/09/2015

«Jetée» après avoir passé 30 ans à nettoyer les WC !

 30 ans à nettoyer les WC.jpg«Jetée» après avoir passé 30 ans à nettoyer les WC !

 

 

Gabrielle Adams, 62 ans dont bientôt 30 passés à nettoyer les toilettes de monuments parisiens, est sans employeur depuis début juillet, comme dix autres «dames pipi».

 

Le sort de cette «battante» sera tranché mardi par les Prud'hommes. Depuis le changement de gestionnaire des lieux d'aisance de plusieurs attractions touristiques (Sacré-cœur, Notre-Dame, Place de l’Étoile...), onze salariées, souvent âgées et comptant de 12 à 32 ans d'ancienneté, se sont retrouvées sur la touche et neuf ont saisi la justice. Pas licenciées, elles ne peuvent pas prétendre à une indemnité chômage, «on ne sait pas où on est», «c'est la première fois que ça nous arrive», en 1999 la dernière passation s'était déroulée «sans problème», raconte Gabrielle. «Ce qu'ils ont fait, c'est nous rejeter comme des chiffons. Pourquoi on se retrouve dans cette situation? Je ne comprends pas», explique cette mère de deux grandes filles, originaire du Togo.

 

Sans salaire (1 500 euros, ancienneté comprise) depuis près de trois mois, elle jure qu'elle «s'en sort» car son mari travaille. Et dans un sourire, affirme «garder le moral». La nouvelle entreprise, Sarivo PointWC, filiale du groupe néerlandais 2theloo, refuse d'appliquer la convention du secteur de la propreté, qui prévoit la reprise automatique des salariés. Elle fait valoir qu'elle proposera après travaux des «toilettes-boutiques» design avec un service «totalement différent», inspiré des «conciergeries de luxe». «Il veut choisir ses employés mais ne nous a même pas vues», s'indigne Gabrielle, qui demande à reprendre «son poste, comme d'habitude» jusqu'à sa retraite, car il lui manque encore «quelques trimestres». «On veut garder des pleins-temps» pas être «baladées 2 heures par ci par là» avec des contrats à temps partiel, précise cette femme aux fines lunettes. Si elle perd? «Je retournerai chercher quelques petits ménages», dit-elle. Comme à ses débuts quand elle a rejoint à 20 ans sa sœur en France.

 

«Les plus belles toilettes du monde»

 

«Elle me disait que c'était difficile mais je suis venue». Sur cette période, elle ne veut pas s'étendre: «Jetée dans la nature, je me suis construite moi-même», lâche-t-elle seulement. Après plusieurs années à faire le ménage chez des particuliers, elle signe son premier CDI à temps plein en 1986: «J'étais contente, je gagnais plus», et puis il y a «du monde qui passe». Qu'on la qualifie de «dame pipi» ne «la dérange pas», «il n'y a pas de sot métier», avoue trouver un peu ridicule le titre de «gardienne de lavatories». «Les gens ne comprennent pas». Elle a gardé chez elle, au Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis, des photos des toilettes de La Madeleine, où elle a travaillé entre 2003 et 2010, «les plus belles du monde, construites en 1905, avec des mosaïques et des fauteuils cireurs».

 

Depuis 2010, elle tourne entre celles des Champs-Élysées, du Trocadéro, de Montmartre ou de Notre Dame, les «pires», «un bunker au fond d'un couloir, sans fenêtre». Les clients, «il y en a des bons et des mauvais, des propres et des sales», ceux là «je les surveille» et n'hésite pas «à leur faire nettoyer quand ils en mettent sur les murs». Et puis, il y a surtout ceux qui «ne disent pas bonjour et juste "toilettes free?"».

 

Ses filles trouvent que sa situation «n'est pas normale» mais «j'en ai vu d'autres, plus dures, c'est comme ça la vie, c'est la roue qui tourne, je tiens le coup», dit-elle.

 

La plus âgée, partie aux États-Unis, fait «sciences politiques». «C'est beau», répond-elle quand on lui demande si elle est fière. «Les autres disent que je souris tout le temps et que je suis philosophe mais ce n'est pas parce qu'il y a des problèmes que je fais la mine», «je suis battante, je fonce, je n'attends pas» et surtout «rien des autres».

 

 

Jetee-apres-avoir-passe-30-ans-a-nettoyer-les-WC

Deux Russes au sang-froid vertigineux

vertige connais pas.jpgDeux Russes au sang-froid vertigineux

 

La définition du "vertige" semble totalement étrangère à Oleg "Cricket" et Ilya Bagaev. Pour les autres, cette séquence est à la limite de l'insoutenable...

 

On le sait depuis quelques années, une certaine jeunesse russe semble totalement ignorer la peur des hauteurs. Que ce soit au sommet d'un gratte-ciel, d'une grue, d'une antenne ou de toute construction non prévue à cet effet, une véritable génération de cascadeurs amateurs fleurit chaque semaine sur les réseaux sociaux, repoussant toujours un peu plus les limites de l'insoutenable.

 

Dernier exemple en date, la prouesse d'Oleg "Cricket" et de son ami Ilya Bagaev au sommet d'un immeuble d'Ekaterinbourg (Oural, Russie): une performance complètement inconsciente... ou complètement maîtrisée. Une question de point de vue. Les plus sensibles auront en tout cas du mal à venir à bout de cette séquence sans s'éponger le front.

 

Une chose est sûre: leur relation repose sur la confiance. 

 

Deux-Russes-au-sang-froid-vertigineux