24/10/2015

Les singes les plus forts en gueule ont aussi les plus petits testicules !

648x415_singe-hurleur.jpgLes singes les plus forts en gueule ont aussi les plus petits testicules !

 

La taille, ça compte. Des chercheurs de l’université de Cambridge au Royaume-Uni ont constaté un phénomène étonnant chez les singes hurleurs, ou Alouates. Plus le primate crie fort, plus ses testicules sont de petite taille. Une pratique de compensation publiée dans la revue Current Biology et repérée par Slate.

 

Des scientifiques d’Utah, de Cambridge et de Vienne ont étudié plusieurs espèces de singes hurleurs. La taille de leurs organes s’expliquerait par leurs différents modes d’accouplement, rapporte Quartz. Les primates à la voix grave, et aux petits testicules, vivent plutôt dans des groupes avec un mâle unique et plusieurs femelles. Un cri plus grave attirerait davantage la femelle et effrayerait d’éventuels concurrents. A l’inverse, ceux qui possèdent des testicules plus gros vivent avec d’autres mâles : face à la concurrence, ils ont donc besoin de produire davantage de sperme pour augmenter leurs chances de se reproduire.

 

Il s’agirait d’un phénomène de sélection sexuelle, pour le biologiste Jacob Dunn. « Chez d’autres animaux, il y a des données qui montrent que les mâles qui ont des corps imposants, des couleurs vives, des cornes ou des longues canines investissent moins dans d’autres traits reproductifs, explique-t-il au Washington Post.

Mais c’est la première fois qu’on a la preuve qu’une espèce développe une forme de compensation entre investissement vocal et production de sperme. »

 

L’étude ne précise pas si ces résultats s’appliquent à l’être humain.

 

singes-plus-forts-gueule-aussi-plus-petits-testicules

Les commentaires sont fermés.