26/10/2015

Ils dépensent 277.000 euros pour ressembler à Barbie et Ken

ken et barbie 0.jpgIls dépensent 277.000 euros pour ressembler à Barbie et Ken

 

Quand on aime, on ne compte pas. Fascinés par la beauté des célèbres poupées Mattel, Anas­ta­sia Reskoss et Quen­tin Dehar ont décidé de tout faire pour une version vivante de Barbie et Ken. Pour atteindre leur but, ils n’ont pas hésité à dépenser la bagatelle de 277.000 euros en opérations de chirurgie esthétique. Et le duo ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

 

Première opération à 17 ans

C’est en 2013 que leurs chemins se croisent, à l’occasion d’une grande fiesta donnée sur un yacht. « J’étais sur le dance floor et là, j’ai vu Anas­ta­sia. Elle n’avait que 18 ans à l’époque, mais elle était magnifique, raconte Quentin au Daily Mail. On n’a pas pu arrêter de se regarder. J’adorais son look, elle était tellement élégante ». Cerise sur le gâteau, les amoureux se découvrent une passion commune pour les poupées à la plastique réputée parfaite (mais quand pas très réaliste…). A cette époque, la jeune Russe a déjà attaqué sa transformation. Elle subit sa première opération – une rhinoplastie à 4500 euros – alors qu’elle n’a que 17 ans. Et enchaîne l’année suivante avec une augmentation mammaire à près de 7000 euros, troquant son bonnet C pour un bonnet E.

 

ken et barbie 1.jpg

De son côté, Quentin, qui vous un culte au chéri de Barbie, a lui aussi très tôt l’envie de lui ressembler. "J’adorais Ken. J’avais tous les accessoires pour aller avec : l’avion, la maison et la voiture décapotable". A 18 ans, il se fait refaire le nez, avant d’entamer une longue série d’injections de toxine botulique. « Je ne saurais décrire à quel point je me suis senti plus heureux après l’opération et les injections de Botox©, a-t-il confié au Daily Mail. J’avais l’im­pres­sion de me rapprocher du vrai Ken ». Une "passion" rapidement transmise à Anas­ta­sia, l’élue de son cœur. « J’ai toujours fait atten­tion à mon apparence, mais c’est quand j’ai rencontré Quentin que ma trans­for­ma­tion en Barbie a vraiment commencé », a-t-elle confié.

 

ken et barbie 2.jpg

Un sacré niveau de vie

Au cours des deux dernières années, la Barbie en devenir est passée plusieurs fois sur le billard. Nouveaux implants mammaires, une deuxième rhinoplastie et une pose d’implants fessiers plus tard, la poupée s’est délestée au passage de 17 000 euros. Son Ken, lui, a dépensé 12 300 euros pour une deuxième opération du nez, une intervention pour se faire reti­rer les poches sous les yeux et pour la pose de facettes sur les dents. Histoire d’afficher le même sourire Ultra Brite que Ken. Sans oublier une opération des oreilles. Mais parce qu’il faut souffrir pour être beau, Quentin a reçu pas moins de huit injections dans les lèvres et le visage et s’astreint à un blanchiment des dents tous les six mois.

 

ken et barbie 3.jpg

Pour entretenir tout ça, le couple, qui vit comme Crésus, dépense des sommes folles en crèmes de beauté, soins anti-âge, autobronzant et passages à répétition chez le coiffeur. A quoi s’ajoute un budget shopping conséquent en fringues de créateurs et bolides de luxe. Montant total de la facture : 277.000 euros. Un niveau de vie assuré par Quen­tin, propriétaires de deux boutiques de téléphonie mobile, dont les affaires florissantes lui permettraient de mener grand train.

 

Aujourd’hui, Quen­tin et Anas­ta­sia sont fiers de leur œuvre, qui n’est pas encore terminée. « Nous voulons passer notre vie à nous trans­for­mer pour devenir ces poupées que nous adorons », ont-ils expliqué au Daily Mail. Les Barbie et Ken français aimeraient même faire des émules, et inciter d’autres gens à suivre la même démarche. « En France, la chirurgie, c’est assez tabou, indique Anas­ta­sia. Quen­tin et moi, nous voulons lancer une révolution de la chirurgie esthétique ». Ou pas. 

La ressemblance n'est pourtant pas particulièrement frappante...

 

depensent-277000-euros-ressembler-barbie-ken

Les commentaires sont fermés.