12/11/2015

Vous choisissez toujours la mauvaise file à la caisse?

Vous choisissez toujours la mauvaise file à la caisse.jpgVous choisissez toujours la mauvaise file à la caisse? 

 

Ah, ce moment redoutable où vous êtes amené à choisir entre les files qui se présentent devant vous à la caisse du supermarché. Vous tentez d'analyser la tête/expérience du caissier et l'âge des clients qui sont devant vous, tout en jaugeant le contenu des paniers de vos homologues... et puis malgré tous ces efforts, vous choisissez la mauvaise caisse et perdez de précieuses minutes à attendre votre tour tandis que les autres sont déjà dans leur voiture. Pourquoi tant de haine?

 

"Pourquoi suis-je tou-jours dans la mauvaise file?", maugréez-vous fréquemment? Si vous avez cliqué sur cet article, vous avez déjà une partie de votre réponse. Selon un nouveau livre intitulé "Why Does the Other Line Always Move Faster" ("Pourquoi la file d'à côté avance-t-elle toujours plus vite?"), c'est notre façon d'appréhender le temps qui s'écoule qui explique notre sentiment de malchance. En effet, l'auteur - qui s'est attelé à analyser l'histoire et la psychologie des files d'attente - rappelle que le cerveau humain perçoit le temps différemment s'il est en attente, ou occupé. D'autre part, il retiendra plus volontiers l'expérience temporelle frustrante à celle plus agréable.

Mémoire sélective (et de mauvaise foi)
En d'autres mots, vous n'allez réaliser (et donc subir et retenir) que les occasions où vous êtes tombé dans la file la plus lente. Si vous avez eu la chance d'opter pour la plus rapide, ou que vous êtes parvenu à vous occuper l'esprit pendant ce court délai, vous ne prêterez tout simplement pas attention au temps perdu à attendre votre tour car vous serez trop occupé à poser vos commissions sur le tapis, payer et emballer les provisions. Au lieu de garder en mémoire votre coup de chance, votre cerveau ne retiendra tout simplement pas la phase "brève file à la caisse" de votre activité shopping... contrairement aux jours où l'attente s'est fait ressentir.

Question de probabilité, pas de destin
Rendez-vous compte aussi de la probabilité de choisir la "mauvaise" file d'attente: sur trois queues possibles, par exemple, celle dans laquelle vous vous trouvez a forcément seulement une chance sur trois d'être la plus rapide, tandis qu'il y a deux chances sur trois que la plus rapide soit l'une des deux autres. On ne peut pas gagner à chaque fois.

Mettez toutes les chances de votre côté
Cependant, il y a moyen d'augmenter ses chances de passer plus rapidement à la caisse en suivant ces quelques conseils, a observé (scientifiquement) l'auteur:
- entrez dans la file composée d'un maximum d'hommes: les études prouvent qu'ils sont moins patients que les femmes et plus susceptibles de laisser tomber leur place et partir
- choisissez celle de gauche: la plupart des gens sont droitiers et se dirigent naturellement vers la file de droite
- misez sur la caisse où seuls les paiements comptant son autorisés: contrairement aux idées reçues, il est prouvé que payer en cash est plus rapide que par carte
- ne vous fiez pas à la légèreté présumée des caisses "paniers": c'est le nombre de clients devant vous qui vous fera perdre le plus de temps, pas le nombre de leurs achats

Méthode Coué
Si malgré cela, que ce soit dans les embouteillages, à l'aéroport ou dans les boutiques, vous avez toujours l'impression d'être le dernier servi, donnez un coup de pied au derrière à votre parano et votre tendance à la victimisation, car c'est votre perception de ces moments et elle seule qui les rend si pénibles et agaçants. Pourquoi êtes-vous toujours dans la mauvaise file? Parce que vous y croyez, tout simplement. Alors persuadez-vous du contraire, et demandez-vous plutôt pourquoi vous croyez que le monde est forcément contre vous, cela vous occupera pendant la queue.

 

Vous-choisissez-toujours-la-mauvaise-file-a-la-caisse-Voi...

Les commentaires sont fermés.