29/11/2015

Une surprise en arrivant sur la scène du crime !

1.araignée.jpgUne surprise en arrivant sur la scène du crime !

 

Des cris perçants et des menaces de mort ont poussé la police australienne à se rendre dans un appartement de Sydney, où elle a découvert une scène de crime étonnante.

 

Je vais te tuer ! . Alertée par des cris perçants, la police australienne s'est précipitée dans un appartement de Sydney pour y trouver l'occupant des lieux quelque peu embarrassé au côté du cadavre d'une grosse araignée. La police de l’État de Nouvelle-Galles du Sud a expliqué que ses officiers avaient accouru sur les lieux, samedi soir, pour ce qu'ils croyaient être une violente dispute conjugale.

 

Les voisins avaient signalé des bruits de meubles renversés, des hurlements féminins et les cris d'un homme: «Je vais te tuer, tu es morte!» «De nombreuses voitures de police se sont rendues à cette adresse et les policiers ont commencé à tambouriner sur la porte», a dit le commandement de la police locale sur sa page Facebook. Un homme d'une trentaine d'années, l'air essoufflé et hagard, a ouvert la porte.

 

«Elle était vraiment très grosse!»

 

1.araignée.jpg

Les policiers lui ont immédiatement demandé où était sa femme ou sa petite amie. «Heu, je n'en ai pas», a-t-il répondu. «Je ne sais pas de quoi vous parlez», a-t-il répondu, comme on lui disait que le voisinage avait entendu une femme crier.

 

Interrogé sur les menaces de mort, l'homme s'est fait penaud avant d'avouer la cause du remue-ménage. «C'était une araignée, elle était vraiment très grosse!», a-t-il dit, expliquant qu'il avait pourchassé la bestiole à travers l'appartement armé d'une bombe d'insecticide. Les cris de femme? «Désolé, c'était moi, je déteste vraiment les araignées».

 

Victime non identifiée

 

La police n'a pas été en mesure de dire de quelle type d'araignée il s'agissait, hormis qu'elle était de taille non négligeable et qu'elle avait subi un sort funeste. «Je déteste vraiment les araignées, je ne m'en approche pas pour déterminer de quelle espèce il s'agit», a raconté vendredi l'un des policiers présents ce soir-là à la radio 2UE.

 

Il y avait dans l'appartement un «nuage» d'insecticide et il est heureux qu'il «n'ait pas fumé, car tout le logement aurait explosé», a ajouté l'officier. Un grand nombre d'espèces mortelles vivent sur l'île-continent, parmi lesquelles certains types d'araignées, de serpents, de méduses et de pieuvres.

 

Une-surprise-en-arrivant-sur-la-scene-du-crime

Les commentaires sont fermés.