16/12/2015

Un milliardaire pour Mariah !

01 mariachum 1.jpgUn milliardaire pour Mariah !

 

Voilà déjà quelques mois que la chanteuse Mariah Carey a emménagé chez son milliardaire australien, cet homme qu’elle a rencontré au printemps dernier. Pour Mariah, il s’agit de la troisième relation sérieuse. Dans les années 90, elle avait épousé Tommy Mottola, le big boss de Sony Music, l’homme qui a réussi à mettre sa femme sur la map. Après un divorce assez tumultueux, Mariah a épousé Nick Cannon, un comédien de 16 ans son cadet et animateur de la populaire émission America’s Got Talent, émission reprise en français à TVA. Naissance de jumeaux et autre divorce. Cette fois, c’est Nick qui décide que sa femme devra lui payer une pension alimentaire puisqu’elle était beaucoup plus riche que lui malgré un salaire de 15 M$ par année. Ce qui a été fait. La fortune de Mariah est évaluée à 400 M$, mais c’est pas encore assez. 

Au printemps 2015, son ami et réalisateur Brett Ratner lui a présenté James Packer, milliardaire et héritier d’une famille de magnats es médias australiens, reconverti dans la construction de casinos géants et ambitieux comme dix. Il a même produit un film, Gravity mettant en vedette George Clooney et Sandra Bullock.

En fait, Packer rêve de devenir le roi du monde et pour épater sa Cendrillon américaine, il est prêt à tout. Beau bonhomme, épaules bien carrées, allure sportive, intelligent, allumé et riche à craquer, Mariah n’y voit que du feu. Quand il lui a demandé d’emménager avec lui l’été dernier, elle était au comble du bonheur et évidemment, plus diva que jamais. Tout l’été, Packer a assouvi sa soif de grand luxe. Pourtant, malgré toutes les apparences de l’homme idéal, certains sont sceptiques. On va jusqu’à avancer que ses affaires dans les jeux ne sont qu’un gigantesque bluff et que le gars n’est pas aussi clean qu’il en a l’air. Selon les listes publiées chaque année par les magazines d'affaires australiens, il détient l'une des trois plus grosses fortunes d'Australie. 

Quatrième homme le plus riche d'Australie en 2011. James Packer est le fils de Kerry Packer, ex-magnat de la presse, décédé en 2005. James Packer n'a pas fait d'études supérieures. Son père, persuadé que seule l'expérience forge les hommes d'affaires, l'envoie faire ses armes dans une des sociétés du groupe. Un parcours sans histoires jusqu'en mai 2001 où James Packer, alors directeur de la société australienne One.Tel doit se résoudre à liquider la société, devenue insolvable. L'aventure aura coûté 300 millions de dollars australiens au groupe familial, premier actionnaire avec 23,3% des parts. 

A la mort de son père en 2005 , il hérite de l'empire médiatique Publishing & Brodcasting (PBL), Mais James Packer se retire progressivement de l'univers des médias lui préférant celui du divertissement qu'il considère beaucoup plus lucratif. En 2007, il crée Crown Limited qui reprend les activités de divertissement de Publishing & Brodcasting Limited, propriétaire de Crown Entertainment Complex à Melbourne, le plus grand parc de loisirs de l'hémisphère sud et Burswood Entertainment à Perth. 

Les casinos et palaces démesurés qu’il doit livrer dans les prochains mois à Singapour, Macao et Sydney lui coûteront la peau des fesses et il n’est pas évident qu’il ait la couenne aussi dure qu’il tente de nous faire croire. James a beau rameuter 25 millions de visiteurs par année dans ses établissements, il a déjà connu de sérieux revers à Las Vegas où il avait tenté de prendre pied. En s’affichant avec Mariah, il redore son blason, mais ce blason est déchiré à quelques endroits. Et, Mariah n’est pas la seule vedette à avoir partagé sa vie. L’actrice Miranda Kerr a partagé sa vie durant quelques années tout comme bien d’autres starlettes en mal de publicité. 

Bluff ou pas, il réussit quand même à rendre Mariah heureuse et pour elle, c’est tout ce qui compte présentement. 

 

showbiz

Les commentaires sont fermés.