17/12/2015

Une attraction unique au monde à Walibi

pulsar.jpgUne attraction unique au monde à Walibi

 

 La grande première mondiale du parc wavrien est en construction. Les amateurs de sensations fortes vont être servis. Une perspective loin d'être au goût des riverains.

Le nouveau-né de Walibi est en chantier et promet d'emmener au printemps prochain les visiteurs à la vitesse maximum de 100 km/h. Son nom: Pulsar. Particularités: 70 secondes intenses, en plein milieu d'un lac, dans un mouvement de balancier à une vitesse maximale de 100 km/h et une hauteur culminant à 45 mètres. 

"Les visiteurs vont avoir toutes les sensations fortes réunies, à savoir l'eau, la hauteur et la vitesse", s'enthousiasme Philippe Daene, le directeur développement du parc, dans les colonnes de Sudpresse. Le Pulsar est une attraction unique au monde, dont le coût est à la hauteur de la particularité: 8,5 millions d'euros. 

Cet investissement élevé doit faire oublier l'échec de la dernière grande attraction du parc, le Vertigo, inauguré en grande pompe en 2008, mais démontée quelques mois plus tard en raison de problèmes techniques récurrents.

Nuisances sonores
La sortie est prévue pour mai prochain, même si un comité de riverains a déposé plusieurs recours. Une centaine de familles réunies dans l'asbl "Les Versants de la Dyle" ont introduit un recours en annulation non suspensif devant le Conseil d'Etat. Celles-ci craignent que le bruit de cette nouvelle attraction "vienne s'ajouter à celui déjà présent au sein du parc qui est arrivé à saturation acoustique", expliquait à la Libre en septembre dernier Philippe Platteau, président de l'asbl, qui évoquait une hausse possible de 1 à 2 décibels. 

M. Platteau précisait avoir interpellé le ministre Di Antonio sur cette question mais n'avait reçu aucune réponse de sa part. De même, lors des comités de concertation, Walibi a refusé les solutions proposées par l'association des riverains, comme par exemple le placement de murs antibruit.

 

 

 

Une-attraction-unique-au-monde-a-Walibi

Les commentaires sont fermés.