22/12/2015

Un Britannique fête Noël tous les jours depuis vingt-deux ans

1.1  fête Noël tous les jours depuis vingt-deux ans.jpgUn Britannique fête Noël tous les jours depuis vingt-deux ans

 

Depuis vingt-deux ans sans discontinuer, Andy Park, un Britannique âgé de 52 ans, fête quotidiennement Noël. Au grand dam de sa fille qui n’en peut plus de cette situation.

 

Depuis le 14 juillet 1993, Andy Park ne vit que pour Noël, comme le raconte le site du journal britannique «Daily Mirror» dans un article mis en ligne ce weekend.

 

Tout a commencé lorsque, ce jour-là, cet électricien a expliqué à un client combien il aimait célébrer Noël. Il n’en fallait pas plus pour, qu’une fois à la maison, Andy se mette dans l’ambiance.

 

«En rentrant chez moi, j'ai installé mes décorations de Noël. Ça m'a rendu tellement heureux. J'ai mis un discours enregistré de la reine et j'ai bu du champagne à sa santé», confie-t-il au journal britannique.

 

Presque trois millions d’euros dépensés

 

Mais ce qui ne semblait au départ être qu’une folie passagère s’est vite transformée en obsession. Ainsi, chaque jour, Andy Park engloutit une dinde entière, 25 mince pies (ndlr : des tartelettes fourrées que les Britanniques mangent à Noël), regarde le discours de la Reine, qui est à peu près le même d’une année sur l’autre, et déballe les cadeaux qu'il se fait à lui-même.

 

Et tout ceci a un coût. Selon un calcul établi par le «Mirror», Andy aurait ainsi dépensé la somme mirobolante de 2 millions de livres sterling, soit environ 2,7 millions d’euros.

 

Sa fille inquiète pour sa santé mentale et physique

 

Carrie-Anne, la fille d'Andy, s'inquiète pour son père. Ne supportant plus cette situation, elle tente de le convaincre d'arrêter de fêter Noël sans relâche. «Ma fille pense que ça détruit ma vie et que je vais finir sans le sou, obèse et seul», explique-t-il.

 

Séparé de son épouse depuis plusieurs années, son étrange passion l’empêche de rencontrer une femme. «Je n'ai pas eu de petite amie depuis que j'ai commencé», confie l’homme qui dit avoir tout de même eu un rendez-vous « il y a quelques années»... rendez-vous qui a tourné au fiasco.

 

«Tout allait bien jusqu'à ce que je l'invite chez moi. On était en août et j'avais mes décorations de Noël. Elle a présenté ses excuses et elle est partie, je n'ai plus jamais eu de nouvelles.»

 

Comme l’indique le « Mirror », la question est de savoir si Andy va réussir à se délivrer de son étrange addiction ? Il compte se sevrer dans quelques jours… c’est-à-dire après Noël.

 

un-britannique-fete-noel-tous-les-jours-depuis-vingt-deux...

Les commentaires sont fermés.