25/12/2015

À quoi ressemble le supermarché du futur ?

super maché futur.jpgÀ quoi ressemble le supermarché du futur ?

 

Alberto Mucci, un journaliste de Vice, a fait une petite visite guidée du supermarché du futur à l'exposition universelle de Milan. Il explique comment nous ferons peut-être nos courses dans quelques années.

 

Dans le supermarché du futur, ce sont des robots qui emballent vos oranges. Un journaliste de Vice, Alberto Mucci, s'est rendu à l'exposition universelle de Milan afin de visiter le "Future Food District". Le magasin a été imaginé par Coop, une enseigne italienne de grande distribution, qui s'est aidée pour l'occasion du cabinet d'architecte Carlo Ratti Associati. L'organisation de l'espace peut paraître à première vue déroutante étant donné que des produits issus de différentes "catégories" se retrouvent ensemble.                

 

"Ce supermarché s'inspire de la chaîne de production naturelle des aliments", explique Alberto Mucci. "Pour faire simple: on passe des tomates fraîches (la matière première) aux sauces tomate en conserve (le produit fini) ou encore, par exemple, des raisins en grappes aux bouteilles de vin". Le "Future Food District" met également un point d'honneur à favoriser l'interaction. Les grandes étagères sont supprimées par exemple.

 

Lorsque vous choisissez vos légumes, vous êtes ainsi en mesure d'avoir un contact visuel avec les autres clients et d'entamer une petite discussion si l'envie vous prend. "C'est comme si on entrait dans un marché local", indique Alfredo Richelmi, chef de projet, à Vice. "Les gens doivent avoir la possibilité de voir les autres personnes présentes et c'est une des raisons pour lesquelles on a décidé de construire des tables aussi basses, pour dégager le regard".

 

Le journaliste raconte aussi qu'une série d'écrans s'allument au fur et à mesure de son passage dans le supermarché. Le but? Donner aux consommateurs des informations sur la provenance d'un fruit par exemple, ses valeurs nutritionnelles et même son empreinte carbone. Les clients peuvent également télécharger une application et décrire leurs goûts, leur régime alimentaire, etc. Des suggestions d'achats seront alors faites en conséquence. Si les prix des produits sont raisonnables, le supermarché en lui-même coûte une petite fortune, 15 millions d'euros pour être précis.

 A-quoi-ressemble-le-supermarche-du-futur

Les commentaires sont fermés.