03/01/2016

Devant des choristes, le pape confie chanter «comme un âne»

648x415_pape-francois-epargne-jeudi-devant-parterre-plusieurs-milliers-jeunes-choristes-recevait-vatican.jpgDevant des choristes, le pape confie chanter «comme un âne»

 

Un des grands regrets du souverain pontife, amoureux de musique depuis que sa mère lui faisait écouter un opéra à la radio tous les samedis…

 

« Si je devais chanter, je chanterais comme un âne… » Le pape François ne s’est pas épargné, jeudi, devant un parterre de plusieurs milliers de jeunes choristes qu’il recevait au Vatican. Il répondait à une question d’une jeune chanteuse d’une dizaine d’années qui l’interrogeait sur son amour du chant. Car même s’il chante mal, le pape François aime ça ! C’est sa mère qui lui a donné le goût de la musique en lui faisant écouter tous les samedis après-midi un opéra à la radio.

 

Mauvais chanteur… et parfois colérique

A une autre choriste qui lui demandait s’il se mettait parfois en colère, Jorge Bergoglio, que l’on dit parfois autoritaire, a répondu par l’affirmative, ajoutant toutefois qu’il pensait alors à tous ceux qui avaient pu se mettre en colère à cause de lui. « La colère est un poison » et l’habitude de se mettre en colère est « une maladie », a-t-il affirmé, évoquant ceux qui semblent se « laver les dents avec du vinaigre » chaque matin pour mieux être en colère. Interrogé sur ce qu’il voulait faire plus tard quand il était enfant, François, 79 ans, a confié qu’il voulait devenir « boucher », déclenchant aussitôt les rires de ces 6.000 jeunes appartenant aux choeurs des « Pueri Cantores » (les enfants chanteurs).

 

Réunis à Rome pour leur 40e Congrès international, ces chanteurs, originaires du monde entier, ont consacré les derniers jours de l’année à donner des concerts dans les églises de la capitale, avant de participer vendredi à la messe pour la paix, célébrée par le pape François à la basilique Saint-Pierre.

 

devant-choristes-pape-confie-chanter-comme-ane

Les commentaires sont fermés.