14/01/2016

Arrêté pour avoir démonté et revendu une autoroute !

Arrêté pour avoir démonté et revendu une autoroute.jpgArrêté pour avoir démonté et revendu une autoroute !

 

 Un haut responsable de l'administration pénitentiaire russe a été arrêté pour corruption. Il est accusé d'avoir fait démonter les plaques de béton recouvrant 50 km d'une route.

 

Le général Alexandre Protopopov, responsable de l'antenne locale du service d'application des peines dans la république des Komis, est soupçonné de «détournement de biens publics à grande échelle» et «d'abus de pouvoir», un délit passible de peines allant jusqu'à 10 ans de prison, a indiqué le comité dans un communiqué. Il a été arrêté avec l'assistance des services russes de sécurité (FSB) et des «perquisitions sont effectuées à son domicile et celui de ses proches», selon la même source.

 

Selon les enquêteurs, M. Protopopov est notamment soupçonné d'avoir fait procéder au démontage d'environ 7 000 plaques en béton recouvrant quelque 50 km d'une route passant près d'un camp de détention dans cette république, revendues par la suite par la société ayant effectué les travaux. Un responsable de cette société, Ramal Djabbarly, ainsi que l'ex-adjoint de M. Protopopov, Valéri Ivanov, et le directeur du camp, Roman Korjov sont également visés par l'enquête, précise le communiqué. Le préjudice porté à l'État russe est estimé à plus de 6 millions de roubles (environ 72 600 euros).

 

En 2008, deux hauts responsables de la police des transports russe ont été condamnés à deux ans de camp pour avoir fait démonter et revendre les rails sur un tronçon important d'un des principaux chemins de fer russes, près d'Arzamas, dans la région de Nijni Novgorod (Volga). La corruption est un mal endémique en Russie, minant la confiance de la population en ses institutions, et considérée comme un des principaux freins au développement économique.

 

Arrete-pour-avoir-demonte-et-revendu-une-autoroute

Les commentaires sont fermés.