18/02/2016

Les Niçois crient au scandale à cause du «pan-bagnat» d’un chef américain

111_cherchez-differences-entre-deux-images.jpgLes Niçois crient au scandale à cause du «pan-bagnat» d’un chef américain

 

Le chef a « revisité » le pan-bagnat, un crime pour les Niçois…

Un pan-bagnat, normalement, c’est plein de thon, de tomates, d’œuf dur et surtout d’huile d’olive. On peut y trouver des poivrons, du basilic, voire quelques branches de céleri.

Mais sûrement pas de la sauce gribiche ou de la sardine. Les Niçois crient au scandale après la parution dans Le Monde d’une recette de pan-bagnat « revisitée » par un chef américain, rapporte Nice Matin.

 

111_cherchez-differences-entre-deux-images.jpg

« Il en a conservé tout l’esprit », assure le chef

Le boulanger américain, Chad Robertson, « a imposé à San Francisco ses pains au levain naturel », écrit Le Monde, mais surtout « il réinvente le sandwich niçois ». Sa recette de pan-bagnat laisse songeur : du pain de seigle germé, des avocats, de l’huile de noix mélangée à de la sauce soja, des sardines fraîches et, pour couronner le tout, de la sauce gribiche. « Mon pan-bagnat n’a plus grand-chose à voir avec le traditionnel sandwich du Sud, mais il en a conservé tout l’esprit », estime le boulanger californien.

Mais l’esprit des Niçois, lui, n’est pas tout à fait d’accord et il se manifeste sur les réseaux sociaux.

 

111_cherchez-differences-entre-deux-images pain bagna.jpg

Un précédent : le guacamole-gate

On se souvient qu’à l’été 2015, une recette de guacamole aux petits pois publiée par le New York Times avait failli provoquer un grave incident diplomatique entre le prestigieux journal et les Texans, gardiens de la recette traditionnelle du guacamole. La Maison Blanche était même intervenue dans le débat pour apaiser les esprits. On n’en attend pas moins de Christian Estrosi.

 

 

nicois-crient-scandale-cause-pan-bagnat-chef-americain

Les commentaires sont fermés.