26/01/2016

La pomme de terre qui valait un million d'euros

La pomme de terre qui valait un million d'euros.jpgLa pomme de terre qui valait un million d'euros

 

Cette photographie, prise en 2010 et baptisée Potato #345, a été vendue en 2015 pour la rondelette somme d'un million d'euros. Une patate qui valait cent patates, quoi.

 

La pomme de terre qui valait un million d'euros pt.jpgL'oeuvre est signée Kevin Abosch, un photographe irlandais connu pour ses facturations rocambolesques.

En effet, l'homme qui a pour habitude de tirer le portrait de célébrités ou de golden boys de la Silicon Valley - il se trouvait d'ailleurs la semaine passée au Forum Economique de Davos car "la plupart de ses clients s'y trouvent" - , ne vend pas ses talents pour une bouchée de pain (ou de patate), loin de là.

Ainsi, Une séance avec le photographe avoisine les 150 000 $, et jusqu'à 500 000 $ si l'image est utilisée à des fins commerciales.



"Les patates sont comme des gens"
Kevin Abosch, également photographe d'art, cultive une passion pour les pommes de terre. Selon l'artiste, ancien biologiste de profession, les pommes de terre sont "comme les gens, toutes différentes et pourtant toutes identifiables comme appartenant à la même espèce". Potato #345 fait en réalité partie d'une série de photographies dédiées à la passion plutôt étrange d'Albosch. Y en a-t-il au moins 344 autres? Rien n'est moins sûr.

Jackpot
Toujours est-il que l'Irlandais a touché le jackpot avec sa photo du féculent connu pour être le moins cher de la planète. L'artiste organise de temps en temps des visites de son studio et un riche collectionneur lui a rendu visite l'année dernière pour découvrir son travail. Celui-ci est tombé d'admiration pour la photo du tubercule sur fond noir et a accepté de débourser un peu plus d'un million de dollars pour l'acquérir. 

La pomme de terre qui valait un million d'euros.jpg


Historique
Une transaction qui peut être qualifiée d'historique puisque Potato #345 serait entrée dans le top 20 des photos les plus chères au monde.

 

La-pomme-de-terre-qui-valait-un-million-d-euros

18:58 Publié dans Art, Humour, Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

20/01/2016

Les rayons X dévoilent de mystérieux crânes dans un tableau du 19e siècle !

 11111000000john-dee-1527-1608.jpgGrande Bretagne: Les rayons X dévoilent de mystérieux crânes dans un tableau du 19e siècle !

 

De quoi nourrir un peu plus encore le mystère autour du personnage clé du tableau, John Dee, un scientifique britannique adepte de l’occulte et du surnaturel…

 

La toile John Dee réalisant une expérience devant la reine (1913) devrait voir sa côte grimper en flèche sur le marché de l’art. Des scientifiques ont en effet fait une découverte glaçante en analysant cette œuvre d’Henri Gillard Glindoni, peintre britannique de la seconde moitié du 19e siècle, à l’occasion d’une rétrospective qui lui est consacrée au Royal College of Physicians de Londres.

 

Les rayons X ont permis de découvrir un ensemble de crânes humains formant un cercle au milieu duquel John Dee (1527-1608) se livre à une expérience cabalistique sous les yeux de la reine d’Angleterre. Des crânes grimaçants que le peintre avait ensuite pris soin d’effacer.

 

11111000000john-dee-1527-1608.jpg

Un hommage aux passions cachées de John Dee ?

C’est comme si Henry Gillard Glindoni avait voulu rendre hommage à cet aspect angoissant du scientifique John Dee en cachant sous la peinture des détails mystérieux, note le site Internet Exponaute.

 

11111000000john-dee-1527-1608 cranes.jpg

La toile nourrit en tout cas un peu plus encore le mystère autour de John Dee. Le conseiller et ami de la reine d’Angleterre est un mystère dans l’histoire britannique, rapporte. Mathématicien et géographe le jour, homme décrit comme intelligent et brillant, John Dee avait aussi un fort penchant pour l’occulte et le surnaturel. John Dee a fait travailler l’imagination de ses contemporains mais aussi des générations suivantes. Le personnage Prospero, dans la pièce La Tempête de William Shakespeare serait inspiré de lui.

 

grande-bretagne-rayons-x-devoilent-mysterieux-cranes-tabl...

14/12/2015

À Calais, Banksy rappelle les origines syriennes de Steve Jobs !

steve 3 pt.jpgÀ Calais, Banksy rappelle les origines syriennes de Steve Jobs !

 

Banksy, considéré comme l'un des plus grands artistes de street art, a réalisé trois oeuvres à Calais (nord de la France), dont l'une dans le camp de la "Jungle" où près de 4.500 migrants vivent dans la précarité, a constaté samedi un photographe de l'AFP.

 

A l'entrée de la "Jungle", la première oeuvre du Britannique, qui cultive le secret, représente le créateur d'Apple Steve Jobs (1955-2011), baluchon sur l'épaule et ordinateur des années 1980 à la main, à côté de plusieurs tentes où vivent des migrants.

 

Samedi matin, des migrants soudanais appréciaient l'oeuvre réalisée sur un pylône de la rocade menant au port de Calais, sans toutefois savoir qui étaient Banksy et Steve Jobs.

 

L'artiste a expliqué dans un communiqué avoir représenté l'entrepreneur américain en raison de ses origines syriennes.

 

steve 1.jpg

Banksy a réalisé ses deux autres oeuvres à Calais même.

 

Dans le centre-ville de Calais, l'artiste, habitué à mêler humour et irrévérence, militantisme et poésie dans une critique souvent acide des sociétés occidentales, a représenté un pastiche de la célèbre toile "Le radeau de la méduse" du peintre français Géricault (1791-1824).

 

steve 2.jpg

La dernière réalisation a été faite sur un poste de secours de la plage de Calais et représente un enfant les cheveux au vent regardant avec une longue vue vers les côtes britanniques.

 

A-Calais-Banksy-rappelle-les-origines-syriennes-de-Steve-...

09:59 Publié dans Actualité, Art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

27/08/2015

Vidéo : une boule rouge géante affole une ville de l'Ohio

boule_rouge.jpgVidéo : une boule rouge géante affole une ville de l'Ohio

 

Aux États-Unis, la ville de Toledo (Ohio) a été le théâtre d'une scène pour le moins peu ordinaire. Une boule rouge géante faisant partie d'une exposition d'art s'est échappée provoquant la panique chez les habitants.

 

L'artiste Kurt Perschkle, n'avait certainement pas prévu cela. Comme le rapporte le site Mashable,une énorme boule rouge gonflable de 4,50 mètres et 115 kilos, qui faisait partie de son installation baptisée "Red ball project" s'est échappée de son emplacement et a roulé dans les rues de la ville de Toledo (Ohio).

 

Par chance, la gigantesque balle n'a blessé personne. Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, plusieurs personnes ont essayé de stopper la boule. Finalement, elle s'est immobilisée après avoirabîmé plusieurs panneaux de circulation. Après l'incident, l'artiste a déclaré, soulagé, à la chaîne ABC : "en dix ans d'installation, c'est la première fois que ça arrive, je suis simplement heureux que la boule n'ait blessé personne". 

 

 

une-boule-rouge-geante-affole-une-ville

26/08/2015

Une sculpture de Rodin volée à Copenhague pendant les heures d'ouverture du musée

1 sculpture de Rodin volée à Copenhague.jpgUne sculpture de Rodin volée à Copenhague pendant les heures d'ouverture du musée

 

Deux voleurs déguisés en touristes ont dérobé une œuvre de valeur de Rodin à la Ny Carlsberg Glyptotek, un grand musée de Copenhague. Ils ont volé un buste en bronze intitulé "l'homme au nez cassé".

 

Le duo a simplement soulevé le buste de son socle alors qu'il "visitait" le musée lors des heures d'ouverture, avant de l'emballer dans un grand sac.

 

Les gardiens et les autres visiteurs ne se sont doutés de rien. Les médias non plus, car le vol date déjà de la mi-juillet.

 

L'opération a été rondement menée en 12 minutes à peine.

 

Le buste, qui date de 1863, vaut environ 270.000 euros.

 

 

une-sculpture-de-rodin-volee-a-copenhague-pendant-les-heu...

13/07/2015

Une fresque murale peinte à l'envers pour créer un trompe-l'oeil avec son reflet dans l'eau !

a-FRESQUE-MURALE-2.jpgUne fresque murale peinte à l'envers pour créer un trompe-l'oeil avec son reflet dans l'eau !

 

 Cette fresque murale va vous bluffer. L'artiste américano-lituanien, Ray Bartkus a choisi de réaliser une peinture sur cette maison, à l'envers pour qu'elle puisse se refléter dans l'eau qui est à quelques mètres.

 

a-FRESQUE-MURALE-1.jpg

L'oeuvre a été présentée dans le cadre du Malonny Art Festival à Marijampole en Lituanie. L'événement rassemble des "street-artists" de différentes villes du monde qui peuvent exposer leurs travaux. 

a-FRESQUE-MURALE-3.jpg

Sur les photos ci-dessus, on peut voir des nageurs et des rameurs qui donnent l'impression d'être directement dans l'eau de la rivière Šešupė. Le dessin, véritable trompe-l'oeil aquatique, prend alors tout son sens.

a-FRESQUE-MURALE-2.jpg

  

 

fresque-murale-street-art

14:05 Publié dans Art, Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

28/05/2015

Le plus passionné des tangos à 92 ans

92 PHYLLIS.jpgLe plus passionné des tangos à 92 ans

 

La grâce n'a pas d'âge et Phyllis Sues le prouve. À 92 ans, la danseuse livre un tango d'une élégance rare qui fait totalement oublier son âge.

Phyllis Sues survole avec panache une reprise de "The Cure Track Lovesong" (Adele). Cette nonagénaire démontre en compagnie de son partenaire et professeur Marcos Questas que l'on peut éblouir par son talent à tout âge. La prestation de la vieille dame, le jour de ses 92 bougies, a coupé le souffle aux spectateurs et aux initiés du tango qui l'ont découverte au fil de ses passages à la télévision et de ses vidéos YouTube.

 

Pour Phyllis, née en 1923, il n'y a pas de vieillesse et l'âge n'est qu'un nombre à 1, 2 ou 3 chiffres. Une décadence du corps inéluctable dont elle semble faire fi au bras de son partenaire de danse, elle qui se qualifie comme une éternelle élève.

 

Tennis, yoga, trapèze ou tango: Phyllis Sues veut toucher à tout et surtout, découvrir et apprendre autant que possible, jusqu'au bout. Un exemple réconfortant et plein d'espoir.

 

 

Le-plus-passionne-des-tangos-a-92-ans

16:38 Publié dans Art, Insolite, Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

02/03/2015

Blake Little fait poser ses modèles recouverts de miel pour son livre "Preservation" !

Découvrez les images 1.jpgBlake Little fait poser ses modèles recouverts de miel pour son livre "Preservation" !

 

ART - Il fallait y penser. Pour son dernier ouvrage, Preservation, le photographe américain Blake Little a fait poser ses modèles... recouverts de miel.

Un pari surprenant, mais dont le résultat vaut le détour par son esthétique étrange, qui souligne les contours et donnent aux personnages une teinte surprenante.

 

Vous pouvez voir un aperçu du travail de Blake Little dans la vidéo ci-dessus. Il a réalisé cette monographie pour une exposition qui sera présentée du 7 mars au 18 avril à la Kopeikin Gallery de Los Angeles, en Californie.

 

Découvrez les images de "Preservation"

 

Découvrez les images  2.jpg

 

 

Découvrez les images  3.jpg

 

Découvrez les images 4.jpg

 

 

Découvrez les images 5.jpg

 

Découvrez les images 8.jpg

 

photos-blake-little-modeles-miel-livre-preservatione

12:40 Publié dans Art, Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |