12/02/2016

Il tirait son revenu d'un florissant e-commerce d'objets archéologiques

111_le_deficit_commercial_s_est_reduit_en_2015_en_france_selon_les_douanes.jpgIl tirait son revenu d'un florissant e-commerce d'objets archéologiques

 

Les douanes ont aussi découvert des articles d'animaux naturalisés menacés d'extinction.

Un commerce en ligne assez florissant, dont il arrivait à tirer son revenu. « Dissimulé sous un pseudonyme », le vendeur passait des annonces de ces différents objets sur son site personnel et sur une plateforme marchande connue, a expliqué le chef d’enquête du Service national de douane judiciaire (SNDJ) Florent Nourian.

C’est une dénonciation de la Direction régionale des affaires culturelles de la région PACA au parquet de Draguignan qui avait permis de lancer l’affaire, selon le SNDJ.

 

L’homme se fournissait dans le « deep web »

Des perquisitions menées le 3 février au domicile du e-commerçant ont permis aux douaniers de mettre la main sur des centaines d’articles. « Des objets préhistoriques [paléolithique et néolithique] originaires du continent africain et du bassin méditerranéen, plus de 500 pointes de flèches en silex taillés, des objets antiques [des céramiques, des lampes…] d’Afrique du Nord, des objets métalliques romains [bronze et fer], des monnaies, anneaux, boucles de ceintures de l’époque gauloise ainsi que des monnaies médiévales » ont notamment été saisis, détaille le SNDJ dans un communiqué.

 

Selon le chef d’enquête Florent Nourian, l’homme se fournissait à l’étranger via le « deep web » de manière « complètement occulte ». Le parquet de Draguignan a demandé une expertise de ces objets, pour préciser leur nature, et notamment s’il s’agit de véritables objets archéologiques ou d’imitations.

 

Des crânes de singes, des têtes d’alligator et des dizaines de scorpion

D’autres articles concernent des animaux naturalisés, protégés au titre de la Convention CITES. « Trois défenses d’éléphant et deux de morses en ivoire, des crânes de singe, des têtes d’alligator, deux peaux de python, des dizaines de scorpions et des griffes de panthères ont également été saisis », indiquent les douanes.

 

Et les découvertes ne se sont pas arrêtées là. Une autre perquisition effectuée dans l’établissement bancaire du revendeur « a permis de saisir plus de 700 pièces en or et des lingotins, en or et en argent, provenant des ventes illégales, pour une valeur estimée à plus de 30.000 euros », précise encore la douane.

L’homme a été placé en garde à vue, puis relâché en attendant le résultat de l’expertise sur les objets en question.

 

 

 

tirait-revenu-florissant-e-commerce-objets-archeologiques

Ce renard confond un lit avec de la neige

111 renard 2.jpgCe renard confond un lit avec de la neige

 

Juniper est un renard apprivoisé, trop habitué à l'homme pour vivre dans la nature. C'est sa propriétaire, qui garde l’anonymat, qui a posté cette vidéo sur son compte Instagram. On y voit le petit renard rebondir sur le lit et creuser à travers celui-ci, confondant sans doute le drap blanc avec de la neige.

Cette tentative ratée fait partie de l'un des nombreux post présents sur le compte. Un peu plus de 93.000 personnes suivent chaque jour le quotidien et les aventures du renard "le plus heureux du monde".

 

111 renard 2.jpg

111 renard 3.jpg

 

111 renard 4.jpg

A travers l'une de ses photos, la propriétaire de Juniper tente tout de même d'expliquer la réalité aux personnes qui souhaiteraient adopter un renard: 

[...] "Je sais que je poste beaucoup de belles photos de Juniper et elle a l'air très calme et facile à manipuler, c'est le fruit de beaucoup de travail et encore aujourd'hui il y'a des jours ou elle est difficile. Cette désinformation va inévitablement conduire les gens à prendre un animal qu'ils ne comprennent pas. 

Les renards ne sont pas comme les chiens, même si ils peuvent montre des caractéristiques similaires. Ce ne sont pas des animaux élevés pour plaire aux humains. Ils sont enclins à des comportements où ils vous mordent et détruisent tout. Ils ont besoin de beaucoup de temps et de soins avant de devenir sociable. Juniper prend 90% de ma journée. 


Si vous ne voulez pas nettoyer constamment, ne prenez pas cet animal.
Si vous voulez quelque chose à câliner tous les soirs dans votre lit, ne prenez pas cet animal."

Même un renard, en apparence sympathique et bien éduqué, comme Juniper peut faire ça:

 

111 renard 5.jpg

 

 

juniper-le-renard-confond

Plongée solitaire au milieu des lions de mer !

111 lions de mer 1.jpgPlongée solitaire au milieu des lions de mer !

 

Le plongeur Galyn Franklin s'intéresse depuis son enfance aux lions de mer et a développé avec eux une complicité étonnante. Il n'hésite d'ailleurs pas à comparer ses régulières plongées à leur rencontre au large de l'île de Vancouver (Canada, côte ouest) à la visite d'un refuge pour chiens.

 

111 lions de mer.JPG

Confiance et complicité

Seul au milieu d'une véritable "meute" de lions de mer (otarie à crinière), Galyn semble bien intégré à la communauté avec laquelle il a bâti au fur et à mesure de ses visites une vraie relation de confiance, confie-t-il au magazine Great Big Story.

 

La preuve en images à découvrir sur le reportage ci-dessous. 

 

 

 

Plongee-solitaire-au-milieu-des-lions-de-mer

Vous pouvez désormais passer une nuit dans «La Chambre» de Van Gogh

111 chambre-peinte-vincent-van-gogh-recreee-coup-pinceau-pres-chicago.jpgVous pouvez désormais passer une nuit dans «La Chambre» de Van Gogh

 

Un musée américain a reproduit la chambre de la célèbre toile de Vincent Van Gogh et la loue dix dollars la nuit...

 

Si vous avez toujours rêvé de vivre dans une œuvre d’art, sachez qu’il est désormais possible de dormir dans La Chambre à coucher de Vincent Van Gogh… enfin presque. L’Art Institute de Chicago a minutieusement recréé cette piècereprésentée trois fois par le maître néerlandais. Située à Chicago, elle est à louerpour 10 dollars la nuit, soit à peine 9 euros, rapporte ce mercredi The Verge.

 

Les éléments du décor et du mobilier ont été peints pour ressembler le plus possible à l’œuvre originale, au coup de pinceau près. Le musée en profite ainsi pour faire parler de sa prochaine exposition qui sera consacrée aux espaces domestiques peints par Van Gogh.

 

Voici l’originale :

 

111 chambre-peinte-vincent-van-gogh-recreee-coup-pinceau-pres-chicago 1.jpg

 

Et sa copie :

 

 

111 chambre-peinte-vincent-van-gogh-recreee-coup-pinceau-pres-chicago 2.jpg

Cette chambre a toutefois été mise au goût du jour si l'on en croit cette annonce qui précise que les visiteurs peuvent avoir accès à Internet et à la télévision.

 

pouvez-desormais-passer-nuit-chambre-van-gogh

Il fait un mot d'excuse pour sa fille parce qu'elle a vu «Dieu» (ou plutôt Springsteen)

111_bruce-springsteen-and-the-e-street-band-concert-toronto-canada-3-fevrier-2016.jpgIl fait un mot d'excuse pour sa fille parce qu'elle a vu «Dieu» (ou plutôt Springsteen)

 

Un père de famille s'est un peu emballé dans le mot d'excuse rédigé pour justifier le retard de sa fille à l'école après un concert du «Boss»...

 

« Vous êtes-vous déjà demandé combien d’enfants seraient en retard, ou ne viendraient même pas à l’école, si Dieu leur apparaissait ? » C’est en ces mots à peine hyperboliques qu’un père de famille a justifié mardi le retard de sa fille auprès d’une école de Saratoga Springs dans l’Etat de New York aux Etats-Unis. En réalité, la progéniture de ce fan n’a pas rencontré le Tout-puissant… mais le rockeur Bruce Springsteen.

 

111_bruce-springsteen-and-the-e-street-band-concert-toronto-canada-3-fevrier-2016 1.jpg

Patrick Pipino a choisi d’être honnête avec l’administration de l’école d’Isabelle, 12 ans. « Hier soir, Isabelle a eu la chance de voir Bruce Springsteen and the E Street Band à Albany, et ils ont joué pendant trois heures et demie », a-t-il écrit dans ce mot qu’il a également partagé sur Facebook, rapporte le New York Post.

 

« Ça ne ressemble peut-être pas à une bonne excuse, mais vous êtes-vous déjà demandé combien d’enfants seraient en retard, ou ne viendraient même pas à l’école, si Dieu leur apparaissait ? Ça y ressemblait », a-t-il sobrement conclu.

Interrogé par ABC News, le père de famille affirme que ses deux filles de 7 et 12 ans étaient fans du « Boss ». Il a également confié que sa compagne, institutrice, était mortifiée par son mot d’excuse.

111_bruce-springsteen-and-the-e-street-band-concert-toronto-canada-3-fevrier-2016 0.jpg

Cette histoire est parvenue jusqu’à Bruce Springsteen en personne qui a retweeté un article au sujet de ce mot d’excuse original.

 

111_bruce-springsteen-and-the-e-street-band-concert-toronto-canada-3-fevrier-2016 2.jpg

De quoi faire bondir de joie Patrick Pipino, groupie assumé. « Ma vie est achevée ! », s’est-il réjoui sur Twitter.

 

fait-mot-excuse-fille-parce-vu-dieu-plutot-springsteen

Une famille retrouve son chien près de trois ans après sa disparition

111_coton-tulear-race-chiens-proche-bichon-maltais 1.jpgUne famille retrouve son chien près de trois ans après sa disparition

 

Une famille d’Albi a retrouvé son petit chien, un coton de Tuléar, disparu en mai 2013…

Mai 2013 - février 2016. Pendant près de trois ans, une famille d’Albi était sans nouvelle de son petit chien. Diggy, un coton de Tuléar (race « cousine » du bichon maltais), avait disparu lors d’une balade, explique le père à La Dépêche du Midi.

 

111_coton-tulear-race-chiens-proche-bichon-maltais.jpg

Depuis, il s’était évaporé. Recueilli par une bonne âme ? Volé ? Impossible de le dire. Et puis, le miracle.

 

Heureusement, Diggy était pucé

Voici quelques jours, une Albigeoise récupère un chien inconnu qui s’introduit chez elle. Elle l’amène chez le vétérinaire, qui l’identifie grâce à sa puce électronique.

 

111_coton-tulear-race-chiens-proche-bichon-maltais 2.jpg

C’est Diggy. « Je l’ai tout de suite reconnu, il est très joueur et vif », confie au quotidien régional le propriétaire, dont le fils, autiste, est très attaché à ce chien. Aujourd’hui âgé de sept ans et demi, Diggy a repris son ancienne vie. Après une mystérieuse parenthèse de 33 mois.

 

famille-retrouve-chien-pres-trois-ans-apres-disparition

11/02/2016

L'Arcaboard, le «vrai hoverboard» dévoilé en exclusivité à Monaco

1_planche-action.jpgL'Arcaboard, le «vrai hoverboard» dévoilé en exclusivité à Monaco

 

Cette planche volante similaire à celle de «Retour vers le futur» sera propulsée par 36 ventilateurs et permet de soulever 200 kg...

 

L’hoverboard de Marty Mcfly existe ! Enfin presque. L’Arcaboard, sorte de surf propulsé par des ventilateurs, sera présentéeau public, en exclusivité mondiale, au salon Top Marques de Monaco, du 14 au 17 avril 2016, ont annoncé les organisateurs ce mercredi.

.

Cette planche volante utilise 36 ventilateurs électriques, ce qui lui permet de soulever jusqu’à 200 kg à une hauteur maximale de 30 cm au dessus du sol. La vitesse maximum affichée est de 20 km/h pour une autonomie limitée à 6 minutes.

 

Il faudra compter 14.900 $ pour se l’offrir

« Cette innovation technologique et écologique est la toute première d’un nouveau mode de déplacement entièrement électrique, vante Dumitru Popescu, le directeur général de ArcaSpace corporation. Ce lancement à Monaco reflète les valeurs de la Principauté, très impliqué dans la mouvance écologique ».

 

Développé par cette entreprise américaine spécialisée dans la construction de véhicules aérospatiaux, l’engin sera disponible au prix de 14.900 $ sur le Rocher.

 

arcaboard-vrai-hoverboard-devoile-exclusivite-monaco

Ripauste invente les sacs à main qui s'allument quand on les ouvre

1._sacs-allumes-ripauste.jpgRipauste invente les sacs à main qui s'allument quand on les ouvre

 

La marque, créée par deux sœurs, connaît un franc succès…

 

Elles sont sœurs et pourtant si différentes l’une de l’autre. L’une « carrée », l’autre fantasque. L’une citadine, l’autre plutôt « campagne ». « On est différentes en tout. C’est notre force. Quand on est d’accord sur un produit, il plaira à tout le monde », racontent-elles.

L’une issue du milieu du prêt à porter, l’autre de l’événementiel sportif, Stéphanie et Pauline ont créé ensemble la marque Ripauste.

 

« A force de chercher les clés… »

Originaires de Lozère, les deux sœurs installées à Montpellier ont eu une idée lumineuse : placer des Led dans les sacs à main. « A force de chercher les clés, le maquillage, on se disait qu’il faudrait que quelqu’un mette de l’éclairage dans les sacs, se souvient Pauline. Et comme on avait envie de créer quelque chose ensemble, ce "quelqu’un", cela pouvait être nous. »

L’idée leur a donné un sacré coup de projecteur. « Comme c’était assez atypique, la presse s’est intéressée à nous », souligne Stéphanie. Et permis à Ripauste de décoller. Mais ce ne sont finalement pas les sacs qui ont fait décoler sa trésorerie.

 

Un chiffre d’affaires multiplié par deux en 2015

Distribuée dans 35 boutiques et sur Internet, ses sacs à main restent le produit phare et haut de gamme (250 euros environ). Mais la marque a trouvé un produit plus grand public. « Nous avons développé une collection de pochettes plus accessibles (environ 65 euros) pour nouer la confiance avec la marque », précise Stéphanie.

En s’appuyant sur une fabrication européenne, les deux créatrices savaient le pari difficile. Il est en passe d’être réussi. Pauline fait les comptes : « On a doublé notre chiffre d’affaires l’an dernier ». Lumineux.

 

 

 

 

 

 

montpellier-ripauste-invente-sacs-main-allument-quand-ouvre