16/08/2006

Des pêcheurs retrouvés après neuf mois de dérive !

Des pêcheurs mexicains retrouvés après neuf mois de dérive !

 

Trois pêcheurs mexicains secourus la semaine dernière dans le Pacifique par un bateau taïwanais ont raconté avoir survécu neuf mois à la dérive en haute mer en se nourrissant d'oiseaux crus, de poisson et grâce à leurs constantes prières.

Jesus Vidana, un des hommes retrouvés au large des îles Marshall, a expliqué mardi à la chaîne mexicaine de télévision Televisa qu'ils avaient quitté le port de Sinaloa, sur la côte nord-est du Mexique, le 28 octobre 2005, quand ils ont été victimes d'une panne de moteur.

 

Ils ont été recueillis le 9 août dernier par un bateau de pêche au thon de la société taïwanaise Koo's Fishing, a déclaré par ailleurs Eugene Muller, gérant de la société, depuis la capitale des îles Marshall, Majuro.

 

"Nous avons mangé des mouettes crues, des canards crus, du poisson", également cru, a-t-il dit à bord du bateau qui les a sauvés pour expliquer comment ils avaient survécu pendant leur extraordinaire odyssée de plus de 8.000 km.

 

Par moments, ils avaient de quoi se nourrir deux ou trois jours de suite, parfois, au contraire, ils restaient sans rien à se mettre sous la dent de longues journées durant, a ajouté M. Vidana, l'un des rescapés.

 

Mais les pêcheurs de requin ont gardé bon moral grâce à leur foi.

 

"Nous n'avons jamais perdu espoir car il y a un Dieu tout puissant. Je crois profondément en lui et je savais qu'il allait nous aider", a-t-il dit.

 

"L'un de nous avait un Bible et nous la lisions et priions tous les trois ensemble tout le temps", a-t-il dit.

 

Un de ses deux compagnons, Lucio Rendon, a ajouté que pendant des mois ils n'avaient vu aucune embarcation.

 

"Et tout à coup nous avons vu que des bateaux commençaient à passer, parce que nous étions arrivés de l'autre côté, où il y a des Japonais ou des Chinois", a-t-il dit.

 

M. Vidana a assuré qu'ils allaient bien, "bien que nous ayons les jambes, le visage et les bras enflés".

 

Eugene Muller a confirmé que les rescapés "étaient maigres et affamés quand on les a retrouvés la semaine dernière, mais sinon ils étaient en bonne santé".

 

Outre la viande crue des oiseaux de mer, ils ont bu de l'eau de pluie, a-t-il dit.

 

Les sauveteurs les ont identifiés comme Salvador Ordonez Vasques, Jesus Eduardo Vidana Lopez et Lucio Randon Bacerra, originaires de la ville de San Blas, dans le centre du Mexique.

 

M. Muller a contacté le gouvernement des Marshall pour que l'ambassade du Mexique en Nouvelle-Zélande, chargée des relations avec l'archipel, facilite le rapatriement des rescapés.