06/02/2016

Philae: Quand l'agence spatiale cherche ses mots pour annoncer la «fin» du robot

11111 vue-artiste-robot-philae-pose-comete-tchouri.jpgPhilae: Quand l'agence spatiale cherche ses mots pour annoncer la «fin» du robot

 

Alors que Philae ne donne plus de nouvelles depuis l'été dernier, l'ESA se demande alors comment et quand en finir avec le robot devenu un héros international...

 

Elle l’a fait tweeter, jouer dans de courts dessins animés, a relayé à grand renfort d’annonces chocs ses péripéties… Alors, aujourd’hui, l’Agence spatiale européenne (ESA) se demande comment et quand annoncer au monde entier que « Philae, c’est terminé ».

« Le jour où nous tuerons Philae, ce sera comme tuer Bambi »

Le public s’y est tellement attaché que « le jour où nous tuerons Philae, ce sera comme tuer Bambi », avait souligné, en novembre, Mark McCaughrean, conseiller scientifique de l’ESA. Il faut dire que le robot-laboratoire caché sur la comète Tchouri depuis le 12 novembre 2014 est devenu en quelques mois un véritable héros international, rassemblant jusqu’à plus de 456.000 abonnés sur son fil Twitter

 

11111 vue-artiste-robot-philae-pose-comete-tchouri 1.jpg

De son atterrissage chaotique sur la comète Tchouri à son silence inquiétant, les moindres péripéties de Philae ont été suivies de près par des astronautes, des fans de sciences et des néophytes, captivés par cette épopée spatiale ultra-vulgarisée.

 

Parler de sieste plutôt que de « décès » ?

Pas facile donc d’écrire le mot « fin » et de tourner la page de « l’aventure Philae », sans que l’ESA soit accusée « d’abandonner le petit garçon », comme l’avait encore confié Mark McCaughrean. Reste que c’est aux agences spatiales des pays qui ont financé Philae (Allemagne, France, Italie notamment) qu’il revient de décider officiellement de la fin de la mission. Ceci alors que la fenêtre de communication qui restait ouverte jusqu’au 21 janvier semble aujourd’hui bel et bien refermée.

 

Une réunion devrait se tenir prochainement, a confié l’ESA à l’AFP. Le choix des mots sera « important », prévient-on. Et d’émettre l’hypothèse de suggérer que Philae s’est à nouveau endormi sur la comète plutôt que de parler de « décès ».

 

philae-quand-agence-spatiale-cherche-mots-annoncer-fin-ro...

27/01/2016

Un alignement des planètes exceptionnel observable à l'œil nu dans le ciel du matin !

Un alignement des planètes exceptionnel observable à l'œil nu dans le ciel du matin.jpgUn alignement des planètes exceptionnel observable à l'œil nu dans le ciel du matin !

 

Pour la première fois depuis onze ans, et jusqu'au 20 février, Mercure, Vénus, Saturne, Mars et Jupiter sont observables en même temps à l'aube.

 

Cela n'était pas arrivé depuis onze ans: toutes les planètes visibles à l'œil nu sont en ce moment observables à l'aube.

 

Ce bel alignement est rendu possible par l'arrivée de Mercure dans le ciel, peu de temps avant le lever du Soleil. Les cinq corps, Mercure, Vénus, Saturne, Mars et Jupiter paraissent alors alignés, sur un grand arc d'un peu plus de 100°, ce qui oblige à tourner la tête pour toutes les apercevoir (inutile donc de vous munir de jumelles ou d'un télescope...).

 

La planète la plus difficile à voir est Mercure, la plus proche du Soleil et très basse sur l'horizon. Il faut donc un horizon bien dégagé vers le sud-est pour avoir une chance de l'observer. «Pour être honnête, ça n'est pas si facile d'observer Mercure en ce moment, qui n'est pas très brillant et risque donc d'être noyé dans les lueurs de l'aube», commente Jean-Luc Dauvergne, journaliste chez Ciel & Espace. «Il faut un très bon site d'observation, avec un horizon très dégagé et un ciel très clair, comme en montagne, sans pollution lumineuse. En revanche, c'est plus facile sous les tropiques, car Mercure se lève presque à la verticale du Soleil, dans un ciel plus sombre.»

 

Vénus et Jupiter sont elles en revanche très brillantes et faciles à repérer dans le ciel, même en ville, avec une importante pollution lumineuse. Mars et Saturne sont assez lumineuses pour être observée en milieu périurbain, et le sont plus que les étoiles situées dans la même région du ciel. Seule Antarès, dans la constellation du Scorpion, paraît aussi brillante.

 

Le fait que ces cinq planètes paraissent alignées est la conséquence du fait qu'elles tournent toutes autour du Soleil dans un même plan, l'écliptique.

 

Pour les débutants, le moyen le plus simple de se repérer est d'utiliser une carte du ciel intuitive sur smartphone. Google Sky Map sous Android et Starmap2 sous iOS, sont gratuites, et permettent de savoir automatiquement quels astres on regarde en tenant son appareil à bout de bras vers la région du ciel voulue. Cet alignement des planètes exceptionnel est observable jusqu'au 20 février.

 

Un alignement des planètes exceptionnel observable à l'œil nu dans le ciel du matin.jpg

les-cinq-planetes-visibles-a-l-oeil-nu-apparaissent-en-ce...

22/01/2016

Voici l'île habitée la plus isolée du monde

1. tristan.jpgVoici l'île habitée la plus isolée du monde

 

Tout au sud de l'océan Atlantique se trouve Tristan da Cunha, l'île habitée la plus reculée du monde. L'endroit au calme époustouflant se situe à 2.816 kilomètres de l'Afrique du Sud et à 3.360 kilomètres de l'Amérique du sud. Sainte-Hélène est l'île habitée la plus proche mais se situe tout de même à 2.000 kilomètres de là. Bouffée d'oxygène garantie.

Vous détestez la foule? Vous en avez assez et voulez vous isoler du monde? Cette destination est faite pour vous mais à plusieurs conditions. Découverte en 1506 par le navigateur portugais Tristan da Cunha, l'île éponyme (qui est en réalité un archipel composé de quatre petites îles dont une seule est habitable) et unique aura dû attendre 1810 pour que de premiers habitants décident d'y poser le pied et d'ensuite s'y installer. Il s'agissait de chasseurs de baleines américains.

 

Sept familles et tant pis pour la consanguinité

Depuis, les résidents de l'île sont au nombre de 275 et descendent de... sept familles seulement. Les seuls patronymes qui circulent sont donc Glass, Swain, Green, Rogers, Hagan, Repetto et Lavarello. Les Patterson ont rejoint (et fermé) la liste en 1986: aucun étranger n'a désormais le droit de s'installer définitivement sur l'île. Veillez donc à ne pas trop vous amouracher des lieux, droit du sol et droit du sang prévalent sur votre permis de séjour et même la citoyenneté britannique ne permet pas de vous auto-proclamer résident, bien que la fécondité de l'île est au plus bas et que des problèmes de consanguinité surgissent.

 

1.tristan da cunha.gif

La police s'ennuie

Sur place, les règles sont simples: toutes les familles de Tristan da Cunha occupent la même surface de terres et détiennent autant de bétail et de moutons. Un policier veille à l'ordre interne, mais sa tâche est tellement maigre qu'il s'occupe autrement pour parvenir à un job à temps-plein. Question sécurité et sérénité, il semble donc que votre séjour vous comblera.

 

Une semaine de bateau (si tout va bien)

Sachez toutefois avant de partir que l'île est très volcanique et qu'une forte éruption du Queen Mary's Peak en 1961 a forcé tous les habitants à évacuer les lieux durant deux ans. La surveillance est constante, soyez prudents. Autre détail d'importance: à Tristan da Cunha pour une semaine tu ne partiras pas! Très isolé, l'archipel (sans aéroport, évidemment) est atteignable au mieux après sept jours de bateau depuis l'Afrique du sud... et ce deux fois par an. Et ce pronostic n'est pas précis, le voyage dépendant grandement des conditions climatiques difficiles dans ces mers. Peu de bateaux s'aventurent d'ailleurs jusque là. Le lopin de terre n'a pas volé son titre de terre la plus éloignée du monde.

 

Avifaune remarquable, nature volcanique

Pour qui a le courage de crapahuter jusque là, le voyage vaut le détour. Le dépaysement est garanti et surtout les besoins de "déconnecter" sont immédiatement assouvis. Le seul contact avec le monde extérieur est un petit port de pêcheurs, essentiel à l'économie de l'île qui n'exporte que homards et célèbres timbres-poste chers aux collectionneurs du monde entier. Les paysages sont à couper le souffle et la flore est bien connue des spécialistes. L'avifaune y est également sublime. L'UNESCO a par ailleurs classé l'île dans son Patrimoine mondial naturel. Les cétacés y sont légion.

 

Une seule ville, une station météo

Tristan da Cunha (l'île principale de l'archipel du même nom) fait 96 kilomètres carrés et fait partie des quatorze Territoires britanniques d'outre-mer (anciennement dites colonies de la Couronne). Tristan da Cunha, Sainte-Hélène et Ascension, qui sont en réalité composées de huit îles, forment au total un territoire de 410 kilomètres carrés. Sur l'île Tristan, une seule ville: Edimburgh of the Seven Seas, située au Nord-Ouest sur la partie plane de l'île. À côté de cela, une station météo. Arrêtez de chercher le guide du coin, ni restaurant branché ni chaîne d'hôtels ne vous y attendent.

 

1. tristan 2.jpg

Climat doux

Le climat y est tempéré, très océanique et le gel y est inconnu. Les températures ne descendent jamais sous 10 degrés sur les plateaux et ne dépassent jamais 25 degrés. Il pleut par contre 251 jours par an, comme aux Aléoutiennes. Malgré tous ces éléments décourageants, quelques touristes "élus" se rendent encore dans ce lieu magique et définitivement unique au monde. Une destination qui fait un effet boeuf en société, il est vrai.

 

Voici-l-ile-habitee-la-plus-isolee-du-monde

18/01/2016

A cause d'une goutte d'eau dans son casque, la sortie orbitale d'un astronaute est écourtée

astronaute-tim-kopra-sortie-orbitale.jpgA cause d'une goutte d'eau dans son casque, la sortie orbitale d'un astronaute est écourtée

 

Pas question de prendre le moindre risque dans l’espace…

Ils ont eu une grosse frayeur, mais heureusement tout va bien. La formation d’une bulle d’eau dans le casque du scaphandre de l’Américain Tim Kopra a conduit la Nasa à interrompre prématurément la sortie orbitale en cours à la Station spatiale internationale (ISS) avec son homologue britannique Tim Peake vendredi. A priori, l’astronaute n’a pas été mis en danger.

 

« Il ne court aucun danger »

 

« Il ne court aucun danger », a déclaré le commentateur de la télévision de la Nasa qui retransmettait en direct cette marche dans l’espace. L’astronaute a indiqué avoir senti une bulle d’eau dans son casque environ quatre heures après le début de sa mission.

Cet incident rappelle celui beaucoup plus sérieux en 2013 de l’astronaute italien de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) Luca Parmitano : celui-ci avait dû revenir de toute urgence dans la chambre de décompression de la station alors que le casque de son scaphandre se remplissait d’eau et risquait de le noyer. « C’est très loin d’être aussi sérieux », a expliqué le commentateur de la Nasa.

Tim Kopra, 52 ans, a précisé que la goutte d’eau mesurait dix centimètres sur cinq. Etant donné que l’eau était froide, elle pourrait provenir d’une fuite dans le système de refroidissement de son scaphandre, selon la Nasa qui va maintenant tenter de déterminer l’origine de cette fuite. « La taille de cette goutte d’eau nous a inquiétés », a expliqué le chef du corps des astronautes de la Nasa Chris Cassidy après que les deux astronautes sont revenus en sécurité à l’intérieur de l’avant-poste orbital.

Peu après que Tim Kopra ait fait part de cette eau dans son casque, le directeur de vol au centre de contrôle de Houston au Texas, Royce Renfrew, avait décidé d’interrompre la sortie. Luca Parmitano s’est dit « heureux » sur Twitter de voir Tim Kopra et Tim Peake revenus en sécurité à l’intérieur de la Station. « C’est comme ça que je mesure le succès : l’équipage en sûreté et l’exécution réussie du principal objectif de la sortie », a-t-il dit.

 

astronaute-tim-kopra-sortie-orbitale 2.jpg

Mission accomplie

Malgré cet incident, les deux astronautes ont eu le temps de procéder au remplacement d’un régulateur de tension électrique défectueux, qui était le principal objectif de cette sortie. Ils ont ensuite réintégré la chambre de décompression de l’ISS et retiré leur scaphandre, au terme d’une sortie dans l’espace qui aura duré 4 heures et 43 minutes, au lieu des 6 heures 30 prévues.

 

Il s’agissait de la toute première sortie orbitale pour un citoyen britannique, Tim Peake, s’inscrivant dans les pas d’Helen Sharman, qui avait été le premier sujet de la Couronne à voler dans l’espace dans l’ancienne station russe Mir en 1991. Cette première a valu à Tim Peake, 43 ans, d’être l’objet d’une grande attention de la part de ses compatriotes britanniques. Parmi l’un des plus illustres, la légende des Beatles, Paul McCartney, lui a adressé un message sur Twitter pour lui souhaiter « bonne chance ». « Nous vous regardons tous mais pas de panique ! Nous vous souhaitons une bonne balade orbitale dans l’Univers », a-t-il écrit.

 

astronaute-tim-kopra-sortie-orbitale 3.jpg

 

Tout comme le légendaire Buzz Aldrin, qui lui aussi y est allé de son petit message.

 

astronaute-tim-kopra-sortie-orbitale 5.jpg

Pour cette sortie dans l’espace, la troisième pour Tim Kopra, les deux mécaniciens spatiaux ont dû parcourir environ 60 mètres après leur émergence du sas de l’ISS pour atteindre le site où ils ont retiré le régulateur de tension tombé en panne en novembre dernier. Cet appareil, qui pèse près de 90 kg (poids sur la Terre), a été remplacé, permettant de restaurer la totalité de la puissance électrique de la Station.

Cette sortie dans l’espace a été la 192e consacrée à l’assemblage et à l’entretien de l’ISS qui doit rester en service au moins jusqu’en 2024.

 

cause-goutte-eau-casque-sortie-orbitale-astronaute-ecourtee

17/01/2016

La plus puissante supernova jamais découverte dans l'histoire de l'humanité

00SUPER NOVA.jpgLa plus puissante supernova jamais découverte dans l'histoire de l'humanité

  

Incrédules, des astronomes observent depuis plusieurs mois une supernova, l'explosion d'une étoile en fin de vie, d'une puissance largement inégalée dans les annales de l'astrophysique, avec une luminosité 570 milliards de fois plus intense que celle de notre soleil.

Cette observation pourrait aider à mieux comprendre ces phénomènes célestes extrêmes encore mystérieux. Cette supernova, appelée ASASSN-15lh, est 200 fois plus puissante que l'explosion typique de ces objets parmi les plus brillants dans l'univers. Elle est plus du double que le précédent record, estiment ces scientifiques dont la découverte est publiée jeudi dans la revue américaine Science.

 

"ASASSN-15lh est la plus puissante supernova jamais découverte dans l'histoire de l'humanité et le mécanisme explosif et la source de la puissance de la déflagration et de l'énergie libérée restent un mystère étant donné qu'aucune théorie de la physique ne parvient vraiment à l'expliquer", souligne Subo Dong, professeur d'astronomie à l'Université de Pékin, l'un des principaux auteurs.

 

Au plus fort de l'explosion, l'intensité lumineuse équivalait à environ vingt fois celle de l'ensemble des quelque cent milliards d'étoiles que compte notre galaxie, la Voie Lactée, ont calculé ces astronomes. Ce dernier record de puissance explosive représente un exemple exceptionnel "de supernova hyper-lumineuse", une variété rare de déflagrations de très grande intensité provoquée par certaines étoiles en mourant.

 

"Les scientifiques sont franchement dans le noir sur la nature de ces étoiles et les mécanismes stellaires qui pourraient expliquer ces supernovas extrêmes", relèvent ces chercheurs.

 

Cette supernova, qui se trouve à environ 3,8 milliards d'années-lumière de la Terre (une année-lumière équivaut à 9.461 milliards de kilomètres) dans une galaxie lointaine a été détectée la première fois en juin 2015 par des télescopes à Cerro Tolol, au Chili, qui participent au "Automated Survey for SuperNovae", une collaboration internationale qui traque les supernovas dans l'univers.

 

000SUPER NOVA.jpg

Ensuite plusieurs télescopes plus puissants autour du globe ont pris le relais pour mener une campagne d'observations qui se poursuit aujourd'hui.

 

Les analyses indiquent que le spectre lumineux de cette supernova ne ressemble à aucun de ceux des quelque 250 autres supernovas découvertes à ce jour par ce groupe depuis sa création en 2014.

 

Des observations ont révélé que cette supernova exceptionnelle montre certaines caractéristiques correspondant à ce type d'objet "pauvre en hydrogène" et ce contrairement à la plupart des étoiles. -

 

Hubble pour clarifier le mystère

Même comparée aux autres supernovas dans la catégorie des plus puissantes découvertes depuis une dizaine d'années, ASASSN-15lh se singularise en étant plus chaude et pas seulement plus brillante. La galaxie dans laquelle cette supernova réside est également sans précédent connu, expliquent les astronomes.

 

Jusqu'alors toutes les "super-supernovas" ont été observées dans des galaxies peu lumineuses et de petite taille, où les étoiles se forment beaucoup plus rapidement que dans la Voie Lactée.

 

Or la galaxie dans laquelle paraît se trouver ASASSN-15lh est plus grande et plus brillante que la Voie Lactée. Pour ces scientifiques, cet environnement galactique particulier pourrait expliquer l'hyperpuissance de cette supernova par la création d'étoiles capables de dégager ces énormes quantités d'énergie en explosant. Pour clarifier ces questions et les autres mystères entourant cette supernova, l'équipe de recherche va faire des observations avec le télescope spatial Hubble.

 

Pour Todd Thompson, professeur d'astronomie à l'Université d'Etat d'Ohio, il serait possible que cette supernova ait été un type d'étoile à neutrons extrêmement rare, dit magnétoile, qui tourne sur elle-même au moins mille fois par seconde et créé un champ magnétique très intense, convertissant toute l'énergie de rotation en lumière. Ce serait l'exemple le plus extrême d'une magnétoile que les scientifiques pensent possible physiquement.

 

Mais si on découvre que cet objet se trouve au coeur même d'une grande galaxie, celui-ci et les gaz qui l'entourent pourraient en fait ne pas être une supernova mais plutôt une sorte d'activité inhabituelle autour d'un trou noir extrêmement massif, supputent ces astronomes. Dans ce cas, cette très forte intensité lumineuse pourrait être la signature qu'un phénomène jamais observé auparavant au centre d'une galaxie, note Christopher Kochanek, astronome à l'Université d'Etat d'Ohio, un co-auteur de cette découverte.

 

La-plus-puissante-supernova-jamais-decouverte-dans-l-hist...

11/01/2016

Bientôt des pommes de terre cultivées sur Mars?

Bientôt des pommes de terre cultivées sur Mars.jpgBientôt des pommes de terre cultivées sur Mars?

 

La NASA et un centre de recherche lanceront, à la fin du mois de janvier, une étude au Pérou pour savoir si la pomme de terre peut être cultivée sur Mars.

 

Peut-on cultiver de la pomme de terre sur Mars? La NASA et le Centre international de la pomme de terre vont tenter de le découvrir en lançant, fin janvier au Pérou, des recherches sur le sujet, a indiqué jeudi à l'AFP un scientifique péruvien. Au sein du Centre international de la pomme de terre (CIP), un espace «avec les conditions atmosphériques, la température, la gravité, le sol et les niveaux de radiation comparables à ceux du sol martien» sera créé, a affirmé un scientifique péruvien associé au projet, Julio Valdivia Silva.

 

Le scientifique a assuré avoir trouvé dans la région d'Arequipa (sud), dans une zone aride de la pampa un sol aux caractéristiques très similaires à celui prélevé sur Mars par la sonde Curiosity. Il a précisé que, depuis 2005, plusieurs publications scientifiques confirment ces similitudes. «Environ 80 kg de la terre de la Pampa de la Joya seront apportés à Lima», a-t-il détaillé.

 

Tubercule très résistante

Les recherches commenceront fin janvier et verront dans un premier temps collaborer deux scientifiques de la NASA, neuf chercheurs du CIP et un spécialiste de Dubai (Émirats arabes unis). Le chercheur a précisé que le CIP a sélectionné neuf variétés de pomme de terre pour la première phase, dont les résultats seront connus en mars. «Un bon résultat pour nous sera de voir qu'une plante a poussé, et ensuite on pourra passer à la phase suivante», a-t-il ajouté.

 

La pomme de terre péruvienne, qui peut pousser à plus de 4 000 m d'altitude, a été choisie parce qu'elle est une tubercule très résistante qui a réussi à s'implanter dans la majorité des écosystèmes du monde, a expliqué Julio Valdivia Silva. Le CIP, fondé en 1971, est un des plus grands laboratoires au monde spécialisé dans les tubercules. Il possède une base de données génétique de plus de 4 000 variétés de pommes de terre.

 

Bientot-des-pommes-de-terre-cultivees-sur-Mars

12/12/2015

Construire une autoroute entre Paris et New York? La Russie y pense!

Construire une autoroute entre Paris et New York.jpgConstruire une autoroute entre Paris et New York? La Russie y pense!

 

Vladimir Iakounine, responsable des chemins de fer russes, réfléchit à la possibilité de fabriquer une autoroute de plus de 20.000 kilomètres.

Mais quelle mouche a piqué Vladimir Iakounine? L'homme, proche de Vladimir Poutine, vient de lancer un nouveau projet baptisé Trans-Eurasian Belt Development (TEPR). L'objectif est simple: le pont devra traverser l'Europe de l'est, la Russie, l'Alaska, le Canada et enfin les Etats-Unis. Pour se rendre d'un bout à l'autre du pont, il faudra le traverser à une vitesse régulière de 130 km/h et compter près de 160 heures de route. En plus de cette dernière, le projet reposerait également sur les constructions d'une ligne de chemin de fer à grande vitesse, de pipelines et de nouveaux centres urbains, précise Paris Match.  

Construire une autoroute entre Paris et New York 2.jpg

 

Evidemment, le coût du projet s'élèverait à des centaines de milliards de dollars. Sans parler du fait que les pays traversés devraient donner leur accord pour qu'un tel projet puisse voir le jour. Cela n'entame pourtant pas l'enthousiasme de Vladimir Iakounine. "Les retombées économiques seraient si immenses qu'elles couvriraient largement l'investissement." 

Mais l'objectif est aussi de parvenir à placer la Russie au centre du monde occidental.

"Grâce à cette route, la Russie deviendra un centre pour la conception et le développement de très hautes technologies", conclut Vladimir Iakounine.

 

construire-une-autoroute-entre-paris-et-new-york-la-russi...

05/12/2015

Combien de timbres faut-il pour envoyer une lettre sur Mars?

COMBIEN.jpgCombien de timbres faut-il pour envoyer une lettre sur Mars?

 

Combien de timbres faut-il pour envoyer une lettre sur la planète Mars? Pour répondre à cette question posée par un enfant passionné d'astronomie, la Poste royale britannique a déployé des efforts insoupçonnés, allant même jusqu'à solliciter la Nasa, l'agence spatiale américaine.

Cette requête pour le moins inhabituelle, formulée par le petit Oliver, 5 ans, a dans un premier temps plongé le service relations clientèle de la Royal Mail dans un abîme de perplexité, selon un communiqué adressé à l'AFP. Décision est alors prise de faire appel aux spécialistes: les services postaux de Sa Majesté entrent en contact avec le Centre spatial Kennedy, près de Cap Canaveral, en Floride, afin de déterminer le coût de transport de la lettre dans le cadre d'une mission d'exploration de la Nasa.

 

567 millions de kilomètres

Pour calculer le prix de l'affranchissement, se voient-ils répondre, il faut d'abord prendre en compte les 567 millions de kilomètres qui séparent la Terre de la planète rouge. "La Nasa m'a expliqué que leur dernier voyage sur Mars, pour transporter le robot Curiosity, avait coûté 700 millions de dollars", raconte Andrew Smout, un responsable du service clientèle de Royal Mail. "En prenant en compte le poids de la navette, ils ont estimé qu'envoyer sur Mars un objet de 100 grammes coûterait 18.000 dollars", ajoute-t-il.

 

16.140 euros ou 18.416 timbres

Sur la base de ces informations, Royal Mail procède à ses propres ajustements et "conclut que si vous voulez envoyer une lettre au tarif normal à quelqu'un vivant sur Mars, il vous en coûtera 11.602 livres et 25 pence (16.140 euros)", soit l'équivalent de 18.416 timbres. Le mystère résolu, le petit Oliver n'a pas manqué d'adresser ses remerciements à la Royal Mail. Tout en trouvant "très cher d'envoyer une lettre sur Mars".

 

Combien-de-timbres-faut-il-pour-envoyer-une-lettre-sur-Mars